Coupe du monde de Québec

Alex Harvey maître chez lui!

Québec, 17 mars 2017 – « La deuxième place de l’an passé, c’était des émotions incroyables, mais d’en remettre et de gagner à la maison, je ne peux pas rêver mieux que ça! »

Alex Harvey a fait la loi sur les plaines d’Abraham au sprint libre des Finales de la Coupe du monde, vendredi. Visiblement encore en très grande forme depuis sa victoire au 50 kilomètres style libre des récents Championnats du monde, le favori de la foule classé quatrième des qualifications a dominé ses vagues des quarts de finale et de demi-finale où il a été aux commandes de bout en bout.

La foule scandait son prénom avant la finale et pour une seule fois vendredi, il n’a pas mené une course de bout en bout. Mais qu’importe, l’important était d’être le premier à franchir la ligne d’arrivée.

L’opposition est surtout venue de Finn Haagen Krogh, éventuel deuxième. Celui-ci a pris les devants de la course à la mi-parcours et Harvey s’est patiemment rangé derrière lui et a pu lui coller au train après une attaque sèche du Norvégien. À la dernière montée du parcours, l’ordre est resté le même et encore une fois, comme il l’avait fait lors de son titre mondial, le Québécois a profité de la dernière descente pour reprendre les commandes en profitant au maximum de l’effet d’aspiration.

« Finn Haagen a attaqué dans la montée, c’est un des plus rapides dans les montées à pic, ce qui est ma faiblesse. Quand j’ai vu que j’avais pu réagir, à cette attaque, c’était un bon signe. Il fallait aussi que je le batte au sprint à la fin, mais je pense que j’aurais pu gagner contre n’importe qui aujourd’hui. »

Le Français Richard Jouve a été médaillé de bronze.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges signe donc une quatrième victoire cette saison. D’être victorieux à Québec rend la victoire presqu’aussi grande que celle aux Championnats du monde admet-il.

« Quand tu arrives des Championnats du monde avec une médaille d’or au cou, il n’y a pas grand-chose qui peut te décevoir. Le reste est du bonus, mais c’est du gros bonus! »

« Aujourd’hui, il avait tellement de motivation de la foule et il a contrôlé la course du début à la fin », a renchéri son entraîneur Louis Bouchard. « À la fin, quand j’ai vu qu’il était deuxième, à moins d’un bris d’équipement (je savais que ça y était.) Il était fort partout aujourd’hui. C’est une saison qui est inoubliable et c’est sa meilleure par beaucoup. On ne peut pas espérer mieux et les deux prochaines courses, c’est sûr qu’il va s’amuser. »

Avec un peu de recul, Harvey sent-il qu’il a atteint le sommet de sa forme juste un peu trop tard cette saison?

« C’est plate pour les mondiaux, mais je vais me reprendre l’an prochain aux Jeux olympiques. Aucun gars (canadien) n’a gagné de médaille aux Jeux, alors je prendrais n’importe quelle couleur... sauf que plus tu gagnes, plus t’as le goût de gagner encore! »

Soulignons que l’équipe canadienne a réussi à qualifier cinq de ses représentants dans les rondes éliminatoires. Jesse Cockney s’est rendu en demi-finale et a fini dixième du jour.

L’autre Québécois présent, le Montréalais Ricardo Izquierdo-Bernier a fini 71e.

« La saison a été difficile, mais d’être ici, c’est une belle récompense pour finir la saison. Le parcours est difficile avec des montées abruptes et j’ai de la difficulté là-dedans, mais j’ai donné mon maximum et c’est ce qui est important », a commenté celui qui prendra l’avion tôt lundi matin pour quitter en direction de Canmore afin de prendre part aux Championnats canadiens.

Cendrine Browne passe à la prochaine étape
Meilleure Québécoise sur la scène internationale cette saison, Cendrine Browne, a fini 47e. Celle qui est surtout reconnue pour exceller dans les épreuves de distance avait donc des attentes réduites vendredi.

« Aujourd’hui, je voulais juste casser la glace pour la suite de la fin de semaine et faire une bonne préparation. Je pense que j’ai quand même bien réussi. Je souhaite bien me positionner samedi pour aller chercher un top-30 dimanche à la poursuite. »

La Prévostoise ajoute que cette fin de saison est un peu moins ardue étant donné qu’elle a la chance de concourir devant les siens. « Tout le monde est fatigué à ce stade-ci de la saison, alors ce sont les gens qui réussiront à mieux gérer la fatigue qui vont mieux performer. Et j’espère être une de ces personnes-là. »

La Yukonnaise Dahria Beatty a été la meilleure Canadienne alors qu’elle a conclu en 41e place à cette course qui été remportée par la Suédoise Stina Nilsson qui a fini devant la Norvégienne Maiken Caspersen et la Suédoise Hanna Falk.

La suite samedi avec la présentation des épreuves en départ de groupe en style classique.

Autres résultats québécois
59- Katherine Stewart-Jones 56- Sophie Carrier-Laforte 63- Frédérique Vézina 65- Laura Leclerc

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive