Championnats du monde

Alex Harvey est ralenti par la neige fraîche

Montréal, 23 février 2017 – Reconnu pour revenir de l’arrière en fin des épreuves de sprint, Alex Harvey s’est fait avoir en tentant cette manœuvre en demi-finale du sprint style libre, jeudi, aux Championnats du monde de ski de fond de Lahti, en Finlande. Le Québécois a fini sixième de sa demi-finale, bon pour le 12e rang au classement.

Auteur du 13e temps de la ronde des qualifications, l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges avait ensuite terminé deuxième de sa vague de quart-de-finale. Une fois en demi-finale, Harvey a été le cinquième à franchir la ligne d’arrivée, sauf qu’il a été relégué au sixième rang pour cause d’obstruction lorsqu’il a bifurqué vers le corridor de gauche et accroché le Norvégien Emil Iversen dans le dernier droit.

L’or est allé à l’Italien Federico Pellegrino. Le gagnant du globe de cristal du sprint de la saison 2015-2016 a devancé le Russe Sergey Ustiugov et le Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo a fini troisième.

« C’est sûr que je croyais au podium, mais dans le sprint, il y a toujours une part de chance », a commenté le vice-champion du monde de la spécialité il y a deux ans aux mondiaux de Falun, où l’épreuve avait été présentée en style classique.

Harvey a admis que son style de revenir de l’arrière en fin d’épreuve lui a joué un tour jeudi. En voulant dépasser ses adversaires par l’extérieur, il s’est retrouvé dans la neige fraîche qui était beaucoup plus lente que la section qui avait été skiée par d’autres compétiteurs.

« C’était difficile d’exploiter mes forces, mais bon, la game était la même pour tout le monde. J’avais quand même beaucoup d’énergie pour la dernière grosse montée et j’étais capable de dépasser. C’est dans le dernier virage en haut où je me faisais coincer. »

Avec une course en banque, le meilleur Canadien au classement mondial sent que la forme est au rendez-vous et il a le skiathlon dans le viseur où il sera parmi les favoris.

« 13e des qualifications, c’est une de mes meilleures de la saison. Une fois dans les rondes, je me sentais très très fort, surtout dans la dernière grosse montée où j’étais capable de faire des dépassements. »

Cendrine Browne, deuxième meilleure Canadienne
Le parcours des Québécoises Cendrine Browne (Prévost) et Katherine Stewart-Jones (Chelsea) s’est arrêté en rondes des qualifications où elles ont respectivement terminé 48e et 58e. Dahria Betty a été la meilleure Canadienne avec une 37e place.

La championne olympique en titre Maiken Caspersen Falla (Norvège) a mis la main sur la médaille d’or devant les Américaines Jessica Diggins et Kikkan Randall.

« Je ne n’attendais pas à me qualifier en sprint étant donné que je suis plus une fille de distance. Je suis satisfaite de ma performance d’aujourd’hui (jeudi), même s’il me manquait un peu de vitesse. J’ai accompli de bons points techniques et j’ai hâte au skiathlon », a analysé Browne.

Si la Prévostoise est de plus en plus expérimentée sur la scène mondiale, elle en était tout de même à son premier départ aux Championnats du monde seniors. « Ce matin, j’étais confiante et c’est rendu habituel pour moi de courser contre ces filles-là. J’ai travaillé vraiment fort pendant toute l’année pour me rendre ici. Je pense que je suis prête et j’ai hâte de voir ce que ça va donner au skiathlon. »

Un résultat dans les 30 premières à une course en Finlande pourrait bien la placer en vue d’une éventuelle sélection pour les Jeux olympiques de Pyeongchang.

Le skiathlon féminin et masculin sera disputé samedi.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive