Coupe du monde

Alex Harvey sauve les meubles

Montréal, 29 janvier 2017 – Alex Harvey a terminé 15e au 30 km départ groupé en style classique, dimanche, à la Coupe du monde de Falun, en Suède.

La Norvège a réussi un doublé sur cette distance avec Emil Iversen (1 h 15 min 46,7 s) et Martin Johnsrud Sundby (+3,7 secondes). Le Suédois Calle Halfvarsson (+5,6 secondes) a terminé sur la troisième marche du podium.

Harvey, seul représentant canadien en liste, a arrêté le chrono à 1 h 17 min 4,2 s, accusant un retard de 1 minute 17,5 secondes sur Iversen.

« Les conditions étaient vraiment difficiles. Une heure avant la course, j’ai fait le choix d’y aller avec des skis très rapides. C’était probablement un choix un peu téméraire. Je ne voulais pas prendre une décision conservatrice pour juste terminer dans le top-10. Je savais que c’était un parcours qui m’avantageait alors je voulais y aller pour le podium », a analysé le fondeur après la course.

Il a réussi à se maintenir dans le peloton des 16 premiers toute la course, mais le manque d’adhérence de ses skis l’a obligé à utiliser davantage ses bras dans les montées. « Tu ne peux pas faire ça pendant 30 km, les bras finissent par casser », a commenté le fondeur de 28 ans.

Il a toutefois été en mesure de conclure la course à un rang satisfaisant dans les circonstances. « Dans une journée où je me serais senti moins bien physiquement, j’aurais pu terminer hors du top-30 avec des skis comme ça, mais aujourd’hui, j’ai été en mesure de compenser et de sauver les meubles. »

Journée à oublier pour Cendrine Browne
Cendrine Browne, de Saint-Jérôme, prenait part au 15 km départ groupé en style classique. Elle a terminé au 46e rang avec un chrono de 47 min 10,2 s, à 5 minutes 41,4 secondes de la gagnante. La Norvège a occupé toutes les marches du podium. Marit Bjoergen a été la plus rapide en 41 min 28,8 s, suivi par Ingvild Flugstad Oestberg (+0,5 seconde) et Heidi Weng (+8,1 secondes).

Tout comme Alex Harvey, la fondeuse de 23 ans a aussi dû composer avec des skis qui n’étaient pas optimaux pour les conditions de neige.

« Même si tu as l'énergie, certains facteurs, dont les skis, peuvent influencer ta course. C'est parfois difficile à accepter. C'était difficile mentalement de me faire rattraper et dépasser dans les montées. J'étais bien placée après le premier tour, mais après les choses se sont gâtées. J’ai été incapable de suivre les skieuses du top-30. J'ai eu beaucoup de peine, mais là, je passe à autre chose », a commenté celle qui a inscrit son meilleur résultat à vie en Coupe du monde le week-end dernier avec une 35e place au 10 km style libre.

Les skieurs auront maintenant trois semaines de préparation en vue des Championnats du monde qui seront présentés du 22 février au 5 mars, à Lahti, en Finlande.

Rédaction : AAudrey Lacroix

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive