Ski Tour Canada

11e, Alex Harvey se positionne bien au classement général

Gatineau, 1er mars 2016 - – Alex Harvey a profité de la première étape du Ski Tour Canada pour décrocher son meilleur résultat de la saison en sprint style libre. Mardi, à Gatineau, il a atteint la ronde des demi-finales et terminé au 11e rang sur le parcours de 1, 7 kilomètre.

Harvey réalise donc un bon coup, car près des trois quarts des athlètes dans le top-12 du jour sont des spécialistes des épreuves de sprint et ils ne seront pas une menace au classement général du Tour.

« J’ai glissé et mis une main par terre dans le dernier virage (de la demi-finale), ce qui m’a fait perdre toute ma vitesse. Ça fait partie de la game et c’est ça le sprint », a commenté le favori de la foule présente au parc Jacques-Cartier. « C’était à moi d’être mieux positionné, mais overall, je suis vraiment content. Plus la journée progressait, mieux je me sentais. C’est bon pour le reste du Tour et c’est un de mes meilleurs sprints de la saison. Et quand ça va bien en sprint, habituellement le reste va bien. »

Le Russe Sergey Ustiugov a remporté l’épreuve devant le Français Richard Jouve et l’Américain Simeon Hamilton. Les Québécois Simon Lapointe (Gatineau) et Patrick Stewart-Jones (Chelsea) ont respectivement fini 71e et 84e.

Sur le siège éjectable
Auteur du 15e meilleur temps en qualifications, Harvey s’est inscrit dans la première vague des quarts de finale qui s’annonçait particulièrement relevée avec la présence du champion olympique en titre, le Norvégien Ola Vigen Hattestad, et celle de l’éventuel vainqueur. Quatrième à franchir la ligne, le Québécois devait ensuite attendre les quatre vagues suivantes pour déterminer si son chrono du (3 min 11,44 s) tiendrait bon comme deuxième meilleur temps des repêchés.

« On peut choisir notre vague des quarts et j’ai décidé d’opter pour une qui serait difficile, car c’est dans cette vague qu’il avait le plus de chances d’avoir un lucky looser. Et c’est ce qui est arrivé », a-t-il précisé.

Harvey s’est souvent retrouvé en queue de peloton dans ses deux rondes éliminatoires et ce n’était pas par choix. « Je n’ai pas la vitesse brute des purs sprinters et c’était la même chose lorsque j’ai fini deuxième aux Championnats du monde l’an dernier. »

L’action reprendra mercredi midi à Montréal. Au parcours de 20 kilomètres style classique en départ de masse, Harvey a déjà annoncé ses couleurs en mentionnant qu’il fera la distance uniquement en double poussée.

Mi-figue, mi-raisin chez les Québécoises
À l’épreuve féminine, la championne olympique en titre de la spécialité Maiken Falla Caspersen a sauvé l’honneur de la Norvège alors qu’elle s’est imposée en finale devant la Suédoise Stina Nilsson et l’Américaine Jessica Diggins. Seule Canadienne classée pour les rondes éliminatoires, Maya Macisaac-Jones a terminé 29e.

Olivia Bouffard-Nesbitt, de Morin-Heights, a été la meilleure Québécoise en prenant le 49e rang. « Le parcours n’était pas difficile, sauf qu’il n’y avait vraiment pas de repos. J’ai fait un bon effort, mais je suis un peu déçue. Peut-être qu’il me manquait un peu de tempo. Il reste encore sept courses », a commenté celle qui a vise à terminer le Tour et obtenir un top-30 à une étape.

Même son de cloche du côté de Cendrine Browne (St-Jérôme) qui finit 55e. « Je ne suis pas déçue, ni surprise », a expliqué celle qui se démarque davantage dans les épreuves de distance. « J’ai donné mon maximum et je suis contente de mon effort, même si le résultat n’est pas satisfaisant. Maintenant, j’ai hâte à la course de Montréal. »

Sophie Carrier-Laforte (Gatineau), Marie Corriveau (St-Ferréol-les-Neiges) et Katherine Stewart-Jones se sont respectivement classées 64e, 67e et 68e.

Rentrée de Roumanie samedi soir après avoir pris part aux Championnats du monde juniors, Corriveau flottait encore sur un nuage.

« La semaine dernière, je courais contre les meilleures juniors au monde et aujourd’hui (mardi), c’est contre les meilleures au monde. C’est fou! Mon objectif ici est juste de profiter du moment et de prendre de l’expérience. D’avoir accompli ça en deux semaines, je n’arrive pas à y croire! »

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive