Tour de ski

« La vitesse commence à revenir » - Alex Harvey

Montréal, 5 janvier 2016 – Pour la première fois cette saison, Alex Harvey a atteint les rondes éliminatoires d’une épreuve de sprint de la Coupe du monde de ski de fond. Éliminé en quart de finale, l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a conclu au 15e rang du sprint classique disputé dans le cadre de la quatrième étape du Tour de ski, à Oberstdorf, en Allemagne.

Dans une course relevée, dont faisait notamment partie le Norvégien Petter Northug et le Suisse Dario Cologna, Harvey a terminé troisième, derrière Northug et l’Allemand Sebastian Eisenlauer, ce qui a mis fin à son parcours.

« Il y avait trois super bons skieurs autour de moi, mais il n’y a jamais de ronde facile en Coupe du monde! Je crois que j’ai payé un peu pour mon manque d’habitude à aller en rondes éliminatoires cette saison », a noté le Québécois.

« Je n’étais pas à mon aise au niveau tactique et en terme d’agressivité, a-t-il expliqué. J’ai laissé un peu trop d’ouverture pour me faire dépasser. Dans le dernier droit, j’ai pu remonter au troisième rang, mais c’était trop peu trop tard. Mon temps n’a pas été suffisamment rapide pour être repêché. »

Harvey a profité de très bons skis tout au long de la journée de compétition. « Les gars ont fait de la bonne job. Je me sentais vraiment bien. Il y a beaucoup de positif même si je n’ai pu atteindre les demi-finales.

» En finale, c’est le Norvégien Emil Iversen qui s’est imposé devant le Russe Sergey Ustiugov et le Kazakh Alexey Poltoranin.

Éliminé en demi-finale, Len Valjas, 10e, a signé le meilleur résultat chez les Canadiens. Devon Kershaw, 34e, et Ivan Babikov, 59e, ont tous deux été stoppés dans les qualifications.

Dans la bonne direction
Pour obtenir son laissez-passer pour les quarts de finale, Harvey avait obtenu le 13e chrono des qualifications. Celui qui n’avait pu faire mieux qu’une 33e place au sprint cette saison en Coupe du monde sent que le vent a tourné.

« La vitesse commence à revenir. Plus tôt dans la saison, j’étais souvent à six ou huit secondes du premier des qualifications et aujourd’hui (mardi), j’avais seulement un retard de trois secondes. J’ai coupé de moitié. C’est un pas dans la bonne direction. »

À mi-parcours du Tour de ski, le fondeur de 27 ans pointe au huitième échelon du classement général, à 3 minutes et 22,2 secondes du meneur, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby. Petter Northug suit au deuxième rang, à 1 minute et 33,6 secondes de son compatriote, alors que la troisième place est actuellement occupée par Sergey Ustiugov, en retard de 1 minute et 56,9 secondes.

« J’ai gagné une place au classement, mais j’aimerais maintenant me rapprocher du top-5 », a souligné Harvey, qui était neuvième après trois étapes.

Le Québécois attend avec impatience la huitième et dernière étape, traditionnelle montée de l’Alpe Cermis à Val di Fiemme (Italie), qui sera disputée dimanche sous la forme d’une poursuite de 9 kilomètres.

Celui qui avait fait l’impasse sur cette épreuve lors des dernières éditions du Tour sait qu’il a maintenant les moyens de bien faire depuis les interventions chirurgicales qu’il a subies au printemps dernier pour améliorer la circulation sanguine dans ses jambes.

« Je sais qu’il y a quelques gars qui sont devant moi au classement cumulatif qui n’ont pas très hâte à cette montée, mais moi je suis très motivé puisque ça fait quelques années que je ne l’ai pas faite. Je sens que je suis bien préparé pour cette épreuve. »

Mais avant de penser à cette étape ultime, une course de 15 kilomètres en style classique attend les compétiteurs mercredi, à Oberstdorf.

« C’est une épreuve que j’aime beaucoup. J’avais fini deuxième au sprint final derrière Northug l’année dernière. Il y aura aussi des sprints intermédiaires où des secondes de bonification seront importantes à aller chercher », a conclu Harvey.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive