Coupe du monde

Alex Harvey dans le top-10

Montréal, 30 novembre 2014 – Alex Harvey s’est surpris au 15 km classique, dimanche. Il a pris le septième rang de cette épreuve de la Coupe du monde présentée à Ruka, en Finlande, un résultat plus que satisfaisant pour lui en ce début de saison.

L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a terminé à seulement 27,8 s de la première place, avec un chrono de 35 min 37,2 s.

« Ça c’est très bien passé aujourd’hui, au-delà de mes attentes. À ce temps-ci de l’année, j’espérais un top-30 ou peut-être un top-20, mais je ne pouvais m’attendre à une septième place. La Coupe du monde de Ruka a toujours lieu la première ou la deuxième fin de semaine de la saison, c’est donc rare que je termine dans les premiers. Habituellement, j’ai toujours de la difficulté à retrouver mes aises en début de saison », a commenté Harvey.

« Plus les années avancent, moins je suis fatigué en début de saison, a ajouté l’athlète de 26 ans. J’arrive à récupérer plus vite de mon entraînement estival et je ressens moins de fatigue. Les choses vont de mieux en mieux, grâce à l’expérience que je prends et ça me permet d’obtenir des résultats comme celui d’aujourd’hui. »

Le Finlandais Livo Niskanen a triomphé devant ses partisans, s’offrant une première victoire sur le circuit de la Coupe du monde. Le médaillé d’or au sprint par équipe des Jeux olympiques de Sotchi a enregistré un chrono de 35 min 9,4 s. Le Norvégien Martin Johnsrud Sundby a pris le deuxième rang avec 10,3 secondes de retard et le compatriote de Niskanen, Sami Jauhojaervi, a complété le podium avec un chrono de 35 min 21,9 s.

Les trois autres Canadiens en lice, Devon Kershaw, Ivan Babikov et Graeme Killick, ont conclu respectivement 14e, 57e et 71e.

Le week-end prochain, les fondeurs se déplacent vers Lillehammer, en Norvège, où se déroulera la prochaine étape de la Coupe du monde. Harvey espère continuer sur sa lancée.

« Mes résultats de la fin de semaine m’ont donné confiance. Le 15 km de Raka n’est pas un parcours que j’affectionne, car il y a beaucoup de montées très abruptes et ce n’est pas ma force. À Lillehammer, les courses me conviennent mieux et ça se déroule sous forme de mini-tour. J’aimerais me classer dans les dix meilleurs à la fin du mini-tour », a conclu le Québécois, troisième au classement général de la Coupe du monde 2013-2014.

Rédaction : Alexandra Piché

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive