Jeux paralympiques

« Nous sommes dans la cour des grands » - Yves Bourque

Montréal, 9 mars 2014 – À leur première épreuve des Jeux paralympiques de Sotchi, les skieurs paranordiques Sébastien Fortier et Yves Bourque se sont respectivement classés 18e et 20e, dimanche, au 15 kilomètres assis.

Les Russes ont réussi le triplé en s'emparant des trois premières places de l'épreuve. Roman Petushkov a été le plus rapide, inscrivant un chrono de 40 min 51,6 s. Il a été suivi d'Irek Zaripov, deuxième en 41 min 55,1 s et d’Aleksandr Davidovich, troisième en 42 min 8,6 s.

Sixième grâce à un chrono de 43 min 6,9 s, l'Albertain Chris Klebl a signé la meilleure performance canadienne.

Le parcours glacé a entraîné les Québécois Fortier et Bourque à jouer de prudence. « Sur le plat, il n’y avait pas de problème, mais dans les descentes, il y avait de bons virages. C’est ce qui a été difficile », a mentionné Sébastien Fortier, qui a chuté à quelques occasions.

« À l’entraînement, tu peux choisir ton rythme et ta ligne, mais en course, tout le monde veut la ligne la plus rapide alors c’est moins évident. Trois fois, j’ai dû me jeter par terre pour éviter un Américain qui a chuté devant moi. »

Le fondeur de Québec a même eu besoin de l’aide d’un membre de l’équipe d’entraîneurs pour le relever à une occasion. « Je n’étais pas capable de me relever », a expliqué Fortier, qui sur le coup, a eu peur de s’être luxé une épaule. « J’ai décidé de poursuivre la course plus relax et un coup réchauffé, ça allait quand même bien. »

Fortier, qui a effectué un retour à la compétition cette saison après avoir soigné des tendinites aux épaules, sait qu’il n’a pas eu la meilleure préparation en vue de Sotchi. Il se sent toutefois au meilleur de sa forme. « Depuis septembre, je ressens moins de douleur et j’ai pu m’entraîner plus fréquemment. C’est depuis la fin du mois de février que je me sens le mieux. »

« J’aurais aimé avoir un meilleur résultat, mais sachant que je reviens de loin, je suis surtout content de pouvoir courser ici », a poursuivi l’athlète de 27 ans, qui participe à ses deuxièmes Jeux paralympiques.

De son côté, Yves Bourque voulait quant à lui éviter à tout prix les chutes. « Les conditions étaient rapides, mais il fallait rester vigilent », a expliqué l’athlète de Bécancour, blessé à l'épaule droite. « Je ne voulais pas risquer de ravoir une autre blessure à ma première course, alors j’ai été prudent. »

Le fondeur de 48 ans a eu une petite baisse d’énergie dans le dernier tiers de la course. « J’ai décidé ensuite de ne plus pousser au maximum pour me garder des réserves pour les prochaines courses. »

À ses premiers Jeux paralympiques a été impressionné par l’ambiance qui régnait au Complexe de ski de fond et de biathlon Laura, surtout grâce au triplé russe.

« Nous sommes dans la cour des grands et ça paraît. C’est vraiment une coche au-dessus de ce que j’avais déjà vu, autant par l’ambiance que par les performances. »

Les skieurs seront de retour à l’action mercredi pour l’épreuve de sprint.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive