Finales de la Coupe du monde

Alex Harvey en argent pour conclure la saison

Montréal, 16 mars 2014 – Alex Harvey a pris le deuxième rang de la poursuite de 15 kilomètres en style libre disputée dans le cadre de la dernière journée des Finales de la Coupe du monde de ski de fond, à Falun, en Suède. L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges termine ainsi sa saison en troisième place du classement général de la Coupe du monde.

Premier à s’élancer sur la piste, Harvey avait un avantage de 26 secondes sur le Norvégien Martin Johnsrud Sundby et le Russe Alexander Legkov en raison de sa victoire au skiathlon samedi. « J'aime quand même mieux être dans la position du chasseur que du chassé, a avoué Harvey. Je suis embarqué dans ma bulle tôt en début de course pour avoir un bon rythme. Je ne voulais pas que ça soit trop facile pour les autres de me rattraper, mais en même temps, j'essayais d'être relaxe pour ne pas trop dépenser d'énergie. »

L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a conservé la tête pendant toute la première moitié de la course, mais a vu ses plus proches poursuivants réduire l’écart à moins d’une seconde à la mi-parcours. « Quand ils m’ont rattrapé, je savais que ça allait être une bataille un peu plus tactique. Nous nous regardions beaucoup. Le Norvégien Sundby a attaqué 3-4 fois, sûrement parce que si Legkov et lui terminaient tous les deux devant moi, c’était son coéquipier qui prendrait la troisième place du classement général de la Coupe du monde. Mais j’avais d’assez bons skis et d’assez bonnes jambes pour être capable de rester avec eux. »

Dans la dernière difficulté du parcours, Harvey et Sundby ont commencé à distancer Legkov. Au dernier kilomètre, Sundby a donné le coup final pour rallier la ligne d’arrivée en stoppant le chrono à 34 min 48,1 s. Harvey a suivi au deuxième rang, 4,9 secondes plus tard, tandis que Legkov a fini troisième, à 11 secondes.

« Sundby avait plus d’explosivité que moi dans les jambes pour finir la course », a expliqué Harvey, tout de même très satisfait de sa deuxième place. « Battre le meilleur skieur au monde deux jours d’affilée, c’était peut-être un peu trop demandé », a-t-il admis en riant.

Quatrième au sprint classique vendredi, puis vainqueur du skiathlon samedi, Harvey a conclu une fin de semaine exemplaire dimanche en terminant au deuxième rang de la poursuite. « Ça me donne beaucoup de confiance sur l’entraînement que j’ai fait cette année, mais aussi celui des saisons précédentes. Depuis les Jeux de Vancouver, j’ai atteint un nouveau niveau, a souligné le fondeur. J’ai une meilleure constance, ce qui était un peu ma faiblesse. »

Harvey termine la saison au troisième rang du classement général de la Coupe du monde. En plus de ses succès du week-end, il a notamment fini sur le podium à trois étapes du Tour de Ski et remporté le sprint libre de la Coupe du monde de Szklarska Poreba, en Pologne, en janvier dernier. En totalisant 766 points, il termine derrière Martin Johnsrud Sundby, vainqueur du Globe de cristal avec 1534 points, et Alexander Legkov, qui a obtenu 980 points.

« C’est la récompense pour tous mes efforts. Pour finir troisième au classement de la Coupe du monde, ça prend une régularité. Le plan établi avec mon entraîneur Louis Bouchard, les camps d’entraînement avec mes coéquipiers et toute l’équipe qui nous entoure, ça a payé », a ajouté l’athlète de 25 ans qui a également salué le travail des farteurs de l’équipe canadienne. « Il faut avoir de bons skis à chaque Coupe du monde pour pouvoir se battre une place dans le top-10. Une troisième place au classement général de la Coupe du monde, ça ne s’obtient pas tout seul. »

À la fin des Jeux de Sotchi où Harvey a réalisé des performances bien au-deçà de ses attentes, le Québécois avait mentionné avoir tout simplement hâte de reprendre l’entraînement en vue du prochain cycle olympique. Ses récents résultats en Coupe du monde l’ont fait un peu revenir sur ses paroles puisqu’il conclut finalement la meilleure saison de sa carrière. « Aux Jeux olympiques, sans être cliché, je pensais vraiment être dans la forme de ma vie et tout le monde s’entendait pour dire qu’ils ne m’avaient jamais vu skier aussi vite. Mes résultats m’ont fait un peu douter. Je me disais que la fin de la saison allait peut-être être un peu difficile », a expliqué le Québécois qui n'a pas tardé à prouver le contraire. « A mon retour en Coupe du monde, j’ai réussi deux top-10 à Lahti (Finlande) et c’est ensuite allé en pente ascendante. Finalement, j’avais encore du plaisir à courir, j’avais encore le goût de souffrir un peu et d’avoir le couteau dans les dents. »

Après avoir quitté le pays au début du mois de novembre, Harvey sera finalement de retour chez lui, lundi. Il profitera des dernières semaines d’hiver pour skier en sol québécois avant de s’accorder du repos en avril.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive