Jeux olympiques

« Nous partons de loin » - Dasha Gaïazova

L’équipe canadienne dernière au relais 4x5 kilomètres

Montréal, 15 février 2014 – Les fondeuses canadiennes se sont mesurées à plus fort qu’elles, samedi, au relais 4x5 kilomètres des Jeux olympiques de Sotchi. Le quatuor formé de la Québécoise Dasha Gaïazova, des Ontariennes Perianne Jones et Britanny Webster ainsi que de la Yukonnaise Emily Nishikawa a pris le 14e et dernier rang.

« Disons que nous partons de loin. Le dernier relais féminin auquel le Canada a participé, c’est aux Championnats du monde de 2011, a rappelé Gaïazova. Pour l’instant, nous n’avons pas l’équipe pour pouvoir rivaliser avec les autres pays. »

La Suède a été couronnée, grâce à un excellent dernier relais de la part de Charlotte Kalla, qui met la main sur sa troisième médaille des Jeux de Sotchi après avoir remporté l’argent au 10 kilomètres en style classique de même qu’au skiathlon.

Bien que la formation suédoise accusait un retard de 25,7 secondes après le troisième relais, Kalla a réduit l’écart pour finalement prendre la tête dans les derniers mètres de la course. À l'arrivée, elle a devancé par une demi-seconde la Finlandaise Krista Lahteenmaki et de 0,9 seconde l’Allemande Denise Herrmann.

Énorme surprise, l’absence des Norvégiennes dans le trio de tête. Les grandes favorites ont terminé à 53,6 secondes des Suédoises pour prendre le cinquième rang.

Du côté des Canadiennes, elles ont conservé leur 14e place du début à la fin. Perianne Jones était en retard de 1 minute 45,4 secondes sur les meneuses lorsqu’elle a donné le relais à Dasha Gaïazova, deuxième à s’élancer en style classique.

« Ç’a quand même bien été. J’avais de très bons skis, mais j’ai skié tout le long toute seule, alors c’est difficile de me comparer aux autres compétitrices. J’ai eu un très bon premier tour, j’avais une bonne vitesse, mais ç’a été un peu plus difficile dans le deuxième. Je trouve ça tout de même très positif en vue du sprint par équipe », a mentionné la Québécoise.

L’écart s’est creusé jusqu’à 2 minutes 48,3 secondes lorsque la fondeuse de 30 ans a cédé sa place à Emily Nishikawa pour le premier relais en style libre. Lorsque ce fut le tour de Brittany Webster d’entrer en piste, c’est 4 minutes et 1,1 seconde qui séparaient les Canadiennes de la tête.

Webster a franchi la ligne d’arrivée en stoppant le chrono à 59 min 13,6 s, à 6 minutes et 10,9 secondes des gagnantes.

« C’était sûr que notre objectif était de dépasser une équipe, mais nous n’avions pas le même niveau de ski que les autres », a mentionné Gaïazova. Selon la fondeuse de Saint-Ferréol-les-Neiges, la profondeur de l’équipe canadienne n’y était pas. « Nous avons vraiment besoin de relève dans notre sport. Nous avons du travail à faire pour compétitionner contre les meilleures au monde. »

Gaïazova sera de la ligne de départ du sprint par équipe mercredi. Il s’agira de sa dernière épreuve des Jeux de Sotchi.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive