Coupe du monde

Alex Harvey a eu peur, avant de terminer 16e

Montréal, 7 décembre 2013 – Le fondeur Alex Harvey a obtenu, samedi, une satisfaisante 16e place à la difficile épreuve de 15 kilomètres en style classique de la Coupe du monde de Lillehammer, en Norvège.

« C’est un nouveau parcours qu’ils ont fait ici, à Lillehammer. Pas mal tout le monde s’entendait pour dire que c’est le plus difficile du circuit », a expliqué Harvey.

« Il n’y avait aucun, aucun plat. Moi, en classique, ma force est plus les plats ou les faux-plats montants. Là, c’était vraiment juste des montées et des descentes, qui retombent tout de suite dans des montées. C’était assez exigeant physiquement. »

« En début de saison comme ça, j’avais un peu peur, mais je suis bien content de mon résultat », a avoué l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges.

Le Norvégien Paal Golberg l’a emporté après avoir skié la distance en 35 min 00.0 s. Il a battu le Kazakh Alexey Poltoranin de 14,2 secondes et son compatriote Didrik Toenseth de 15,5 secondes.

L’Albertain Ivan Babikov s’est classé 35e, à 1 minute et 23,6 secondes, l’Ontarien Devon Kershaw 56e et Jesse Cockney, des Territoires du Nord-Ouest, 68e.

En recul de 50,2 secondes sur le vainqueur, Harvey avait une autre raison de se réjouir de sa prestation. Les Norvégiens, les Russes, les Suédois et les Finlandais, entre autres, bataillent ferme afin de se tailler une place au sein de leurs délégations nationales en vue des Jeux de Sotchi.

« Il y a beaucoup de profondeur dans leurs équipes et, pour être sélectionnés pour les Jeux olympiques, ils doivent être vraiment, vraiment rapides en début de saison », a mentionné celui pour qui les résultats du jour illustrent bien que la hiérarchie est quelque peu bousculée.

« Le gars qui a gagné, c’est son premier podium à vie dans une course de distance et sa première victoire en carrière, alors que c’est plus un sprinteur. Celui qui a fini troisième, c’est son premier podium à vie. »

« Ces gars-là doivent faire leurs meilleures courses de la saison dès le début s’ils veulent avoir une chance d’aller aux Jeux. Nous (les Canadiens), en étant présélectionnés, nous pouvons nous permettre d’utiliser ces courses comme préparation vers les Jeux. »

Conséquemment, le Québécois sent qu’il s’est offert une belle sortie samedi. « D’être 16e, à 10 secondes du top-10 en début de saison, je suis très content. »

Dimanche, Harvey joindra ses efforts à ceux de Babikov, Kershaw et l’Ontarien Lenny Valjas pour le relais 4x7,5 kilomètres.

Comme Kershaw ressent encore un peu de fatigue de son bloc d’entraînement de l’automne et que Valjas n’est pas encore à 100 % après avoir dû soigner une blessure à un genou l’été dernier, les attentes sont modestes dans le clan canadien.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive