Coupe du monde de Canmore

Alex Harvey cogne à la porte du top-10

Montréal, 13 décembre 2012 – Le fondeur québécois Alex Harvey a pris le 11e rang du 15 kilomètres style classique en départ de masse, jeudi, à la Coupe du monde de Canmore, en Alberta.

Meilleur Canadien de l’épreuve, l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a rallié la ligne d’arrivée 20,2 secondes après l’Allemand Tim Tscharnke, pour qui il s’agit d’une première victoire en carrière en Coupe du monde. Auteur d’un chrono de 41 min 14,8 s, Tscharnke a devancé le Norvégien Sjur Roethe (+4,8 s) et l'Allemand Tobias Angerer (+5,8 s), deuxième et troisième.

« Cette 11e place m'a coûté cher. Il a fallu que je me batte du début à la fin de la course », a affirmé Alex Harvey en entrevue à Sportcom.

Arrivé depuis quatre jours seulement à Canmore, ville albertaine des Rocheuses surélevée à 1350 m au-dessus du niveau de la mer, Harvey n’a pas eu beaucoup de temps pour s’adapter à l’altitude. « Souvent, c’est la quatrième journée qui est la plus difficile. C’était le cas pour moi aujourd’hui (jeudi) », a-t-il admis.

Dès la période d’échauffements, Harvey savait qu’il n’aurait pas les jambes pour être dangereux. « C’était déjà difficile dans le premier tour de la course. Je ne me sentais pas bien et je me disais que ça allait être toute une bataille. »

« Je n'ai jamais été en contrôle, a-t-il poursuivi. Dans un départ de masse, parfois le rythme ralentit, mais même quand ça ralentissait, je forçais encore. »

Seizième au premier temps de passage (6 km), Harvey a glissé au vingtième rang avec un peu plus de cinq kilomètres à faire. Toujours dans le peloton de tête, le Québécois de 24 ans a résisté aux nombreuses attaques des meneurs pour franchir la ligne d’arrivée au onzième rang, dans le premier groupe de fondeurs. Ce sont les sections de montées qui ont été particulièrement pénibles pour Harvey. « Elles étaient vraiment escarpées. C'était très physique, mais j'ai réussi à m'accrocher quand même. »

Respectivement 17e et 20e, Devon Kershaw (+44,6 s) et Ivan Babikov (+59,1 s) sont les autres Canadiens du top-20.

Les Québécois Frédéric Touchette et Patrick Stewart-Jones ont pour leur part terminé 54e et 58e.

Alex Harvey sera de retour en piste samedi pour l’épreuve de sprint libre, puis pour le skiathlon, dimanche. « Ça prenait une course comme celle d’aujourd’hui pour m'adapter. Les autres courses du week-end pourraient être meilleures », a-t-il conclu.

Comeau deuxième meilleure Canadienne
Chez les femmes, la Polonaise Justyna Kowalczyk a été intouchable du 10 kilomètres style classique en devançant sa plus proche poursuivante, la Finlandaise Anne Kyllönen, de 14,4 secondes. La Norvégienne Maiken Caspersen Falla a pris le troisième rang.

Kowalczyk a commencé à se distancer dans la première montée du deuxième des trois tours pour ne plus être inquiétée par la suite.

Classée 38e, l’Ontarienne Brittany Webster a été la meilleure Canadienne. Première Québécoise et deuxième Canadienne, Anne-Marie Comeau, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a terminé 46e accusant un retard de 3 minutes et 44,4 secondes sur Kowalczyk. L’autre Québécoise en lice, Frédérique Vézina, également de Saint-Ferréol-les-Neiges, a fini 51e (+4 min 2,5 s).

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté et Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive