Tour de ski

Finaliste de la sixième étape,
Alex Harvey remonte dans le Top-10 au général

Montréal, 4 janvier 2012 – Alex Harvey a retrouvé ses marques, mercredi, à la sixième étape du Tour de ski, un sprint style libre disputé à Toblach (Italie). Le Québécois a pris le sixième rang de la finale remportée par le Russe Nicolay Morilov qui a devancé le Norvégien Petter Northug et le Suisse Dario Cologna. En terminant troisième, Cologna demeure meneur au classement général.

Après six des neuf étapes de ce Tour, Cologna détient désormais une avance de 13,5 s sur Northug. Devon Kershaw (à 2 min 06,6 s), 13e mercredi et vainqueur de cette étape au Tour de l’an dernier, est le meilleur Canadien et occupe le 4e rang. Harvey, 15e avant la sixième étape a réintégré le Top-10 et est désormais 9e (à 2 min 46,2 s). Comme l’a indiqué le fondeur de 23 ans, cette progression au classement s’explique grâce à une bonification de 35 secondes obtenue mercredi.

« Aujourd’hui (mercredi), ça passait ou ça cassait, car si je n’avais pu aller chercher ce bonus de 35 secondes, je n’aurais plus été dans le coup. Mon classement me permet de viser encore une place parmi les meilleurs, alors je suis content. L’énergie était là et je récupère bien d’une étape à l’autre », a soutenu Harvey, qui s’est faufilé dans les six finalistes à titre de lucky looser, lui qui avait terminé cinquième des qualifications.

Le souhait du Québécois qui voulait partir en même temps que l’ancien double vainqueur du Tour, Lukas Bauer, se réalisera jeudi. En effet, le Tchèque est septième au cumulatif et il s’élancera seulement sept secondes devant le Québécois à la poursuite 35 kilomètres style libre, une étape qui sera déterminante pour la suite du Tour.

« Je ne m’en cache pas, je voulais partir avec Bauer qui sera l’homme fort. Et en plus, Marcus Hellner (Suède), partira tout juste avant moi. À cette étape l’an dernier, il avait remonté en deuxième place. Je devrai donc être agressif pour revenir sur lui. Le rythme sera effréné pour les cinq premiers kilomètres et après, il faudra être fort dans la tête pour se rendre en haut de la côte dans le groupe. Le profil de cette étape me convient bien : une longue montée graduelle et ensuite une descente », a analysé l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges.

Harvey s’attend également à rattraper son coéquipier Kershaw, avec qui il pourra collaborer afin de combler l’écart qui les sépare des meneurs.

« Ce sera une étape cruciale où les écarts vont se refermer. Je devrais revenir sur Devon, alors si c’est le cas, notre stratégie sera d’utiliser notre puissance et notre rapidité sur le plat et dans les descentes pour aller chercher un maximum de temps. »

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive