Tour de ski

Les Canadiens perdent à la loterie du fartage

Montréal, 30 décembre 2011 – Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Alex Harvey au Tour de ski. Sixième à prendre le départ de la deuxième étape, un 15 kilomètres classique au départ en style poursuite, le fondeur de 23 ans a glissé au 27e rang du classement général, vendredi, à Oberhof (Allemagne). La quinzaine de centimètres de neige tombée pendant la nuit, en plus du mercure qui oscillait autour du point de congélation, a fait en sorte que le fartage de poussée a eu un impact majeur sur l’issue de la course. Et cet impact ne fut pas positif du côté canadien.

L’Allemand Axel Teichmann s’est imposé devant les siens, endossant du même coup le maillot jaune de meneur. Teichmann dépossède donc le Norvégien Petter Northug, désormais deuxième à 7,3 s. Meilleur Canadien du jour, l’Ontarien Devon Kershaw a pris le 15e rang, à 31,2 s. Harvey accuse un retard de 54,8 s, alors que l’autre Canadien présent, Ivan Babikov, est 52e (à 1 min 54,7 s).

« Je me sentais bien au premier tour, sauf que je savais que je devais compenser avec la force de mes bras. Cela a fonctionné pendant les trois premiers tours, sauf qu’ensuite, j’en ai payé le prix. Je suis assez déçu, mais ce sont des choses qui arrivent. Il faut que plusieurs éléments soient mis en place le même jour pour être dans les 10 meilleurs au monde », a expliqué Harvey avec philosophie.

Le film de la course
Le lent début de course a permis aux fondeurs de se regrouper après moins de 10 minutes. Présent aux avant-postes du peloton de tête, Harvey a été rejoint par son compatriote et ami, Devon Kershaw. Les problèmes de fartage ont eu raison du Québécois avec deux tours à faire, où il s’est lentement fait distancer dans les montées.

La sélection finale en tête de course s’est faite avec 2 kilomètres à faire. Le peloton de tête, mené par le Tchèque et vainqueur du Tour en 2008 et 2010, Lukas Bauer, est passé en vitesse supérieure. Derrière, au même moment, Kerchaw tentait désespérément de s’accrocher au groupe, tandis qu’Harvey avait perdu de vue les meneurs.

Teichmann a placé une attaque dans les 500 derniers mètres pendant que derrière lui Bauer chutait dans une petite montée, entraînant avec lui d’autres compétiteurs, dont Cologna. L’Allemand a pu tenir bon pour franchir l’arrivée en solo devant Northug et Cologna qui revenaient en lion.

Même s’il n’a pas connu une journée du tonnerre, le Québécois croit qu’il peut encore viser une place au classement général final du Tour.

« J’ai encore des chances. À l’étape de Cortina, il y a jusqu’à une minute à aller chercher en plus des autres secondes de bonifications aux étapes de demain et après-demain (samedi et dimanche). Nous pouvons combler l’écart », a souligné Harvey, ajoutant qu’à l’instar des Canadiens, les Suédois ont aux aussi connus des problèmes de fartage.

Le Tour de ski se déplace maintenant à Oberstdorf, toujours en Allemagne, où sera disputée la troisième étape, samedi, soit un sprint en style classique.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

/veloptimum.net/encyclo.html>notre ENCYCLOPÉDIE sportive