Tour de ski

Harvey et Kershaw dans le top-10

Montréal, 9 janvier 2011 – Les fondeurs canadiens, Devon Kershaw et Alex Harvey, ont conclu, dimanche, le Tour de ski aux septième et dixième rangs. Il s’agissait de la huitième et dernière étape qui a débuté à Val di Fiemme pour se terminer à Alpe Cermis.

La dernière étape était une poursuite de 9km style libre et elle se déroulait principalement dans des pentes ascendantes. Kershaw, de Sudbury en Ontario, et Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, étaient respectivement cinquième et septième avant de prendre le départ de l’étape ultime.

Comme l’avait prédit Harvey la veille, c’est le Tchèque Lukas Bauer qui a remporté l’étape avec 31,6 secondes d’avance sur l’Italien Roland Clara. Le Suisse Curdin Perl a complété le podium.

Au classement général, c’est le Suisse Dario Cologna qui a mérité la victoire, lui qui était premier avant de prendre le départ. Le Norvégien Petter Northug a conservé la deuxième place pendant que Bauer réussissait à grimper au troisième rang, lui qui était dixième après sept étapes.

De tous les représentants de l’unifolié, c’est Ivan Babikov qui a été le plus rapide dimanche. Il a terminé la course au sixième échelon. Kershaw a pris le 12e rang alors que Harvey a réalisé le 20e meilleur temps.

« Je suis vraiment content de m’être maintenu dans le top-10 parce que ça donne vraiment beaucoup de points pour la Coupe du monde, lancé Harvey. Ce n’est vraiment pas ma force de grimper de la sorte. Quand j’ai parlé à notre farteur en chef, Yves Bilodeau, après la course, il m’a dit qu’il se demandait si j’allais me rendre en haut de la côte. »

« Je me sentais vraiment bien ce matin, a-t-il continué. Disons que si ça avait été une vraie course de ski de fond, ça aurait été une super bonne course pour moi. »

Un tour prisé
Le Tour de ski en était à sa cinquième édition, mais déjà la popularité est là. « Au niveau médiatique, c’est ce qui a de plus gros durant l’hiver, a lancé Harvey. Ici, ils peuvent savoir les cotes d’écoute et c’est meilleur que lors des Championnats du monde. »

Les fondeurs accordent également de plus en plus d’importance à cette course de huit étapes. « On aime bien la formule, même si la dernière étape n’est pas vraiment une course de ski de fond, mais c’est bon pour la télé. »

Retour au Québec
Le fondeur de 22 ans viendra passer les deux prochaines semaines au Québec avant de remettre le cap sur l’Europe pour prendre part à des camps d’entraînement qui mèneront aux Championnats du monde des moins de 23 ans à la fin janvier et aux Championnats du monde seniors, qui seront présentés à Oslo, en Norvège, du 23 février au 6 mars.

Rédaction : Marco Brunelle

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive