Tour de ski

Alex Harvey se rapproche du podium

Montréal, 6 janvier 2011 – Alex Harvey a accompli un excellent boulot, jeudi, lors de la sixième étape du Tour de ski, disputée entre Cortina et Toblach, en Italie, si bien qu’il n’est maintenant plus qu’à 6,3 secondes du troisième rang au classement général.

Son compatriote Devon Kershaw a de son côté connu moins de succès. Il a glissé de la 2e à la 10e place au cumulatif après avoir ramené le 10e temps de l’épreuve, une poursuite de 35 kilomètres style libre avec un départ donné selon les écarts après cinq étapes.

Premier avec une avance de 42,8 secondes avant la poursuite, le Suisse Dario Cologna a été intraitable, enregistrant un chrono de 1 h 20 min 06,9 s. Il a ainsi devancé son plus proche poursuivant, le Suédois Marcus Hellner, de 1 minute et 6,3 secondes.

Au général, Hellner est maintenant au deuxième échelon, 1 minute et 11,3 secondes derrière Cologna et 38,6 secondes devant le Norvégien Petter Northug grâce au jeu des bonifications. Le Tchèque Martin Jaks est quatrième, à 5,8 secondes de Northug.

Il savait qu’il allait souffrir
Harvey, qui a obtenu le cinquième meilleur temps de la journée, est passé du sixième au cinquième rang et se retrouve à seulement 6,3 secondes de Northug. « Je savais depuis longtemps que ça allait être une étape clé. Je m’étais préparé le mieux possible mentalement. J’ai approché la course en sachant que j’allais souffrir en essayant de gagner des places. »

« Je me sentais bien et j’ai été dans un bon groupe, qui chassait vraiment dur. J’ai été moi-même capable d’aller en avant du groupe. À la fin, il y avait juste moi et Northug qui chassaient. Nous aurions pu revenir encore plus proche du deuxième », a-t-il analysé.

« Personnellement, je suis vraiment content parce que, l’an passé, ça avait été une étape où j’avais eu des problèmes dans la première partie. J’avais eu de la misère à respirer. Cette fois, j’ai abordé la course en respirant bien entre chaque coup de bâton parce que nous commençons par 17 kilomètres de montée sans arrêt. »

L’autre Canadien en lice, l’Albertain Ivan Babikov, a réussi le 25e meilleur chrono jeudi, ce qui lui a permis de passer du 33e au 25e échelon au cumulatif.

Changement de stratégie
Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a par ailleurs dû revoir son plan de match puisqu’un virus a forcé le Russe Alexander Legkov à se retirer. Rappelons que le Québécois espérait rattraper le Russe, qui devait partir 7,4 secondes avant lui, et travailler avec celui-ci pour rejoindre Northug, alors quatrième.

« Je savais que je n’allais pas revenir sur Northug dans les premiers kilomètres. Je suis parti à ma vitesse et ç’a pris un peu de temps avant que le gars en arrière de moi revienne. Quand il est revenu, nous étions quelques gars à prendre des relais et nous sommes revenus assez rapidement sur Northug. »

Les 45 athlètes toujours en vie après les six premières étapes jouiront d’une journée de repos vendredi avant les deux dernières épreuves du Tour : un 20 kilomètres style classique en départ de masse samedi et une poursuite de 10 kilomètres dimanche.

« Au 20 kilomètres classique, il va y avoir des secondes de bonification dans les sprints intermédiaires. Si ça va bien, je vais essayer de me battre pour en avoir quelques-unes, a mentionné Harvey. L’an dernier, c’est là que le Tour de ski s’est joué. »

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive