Tour de ski

Kershaw bat Cologna et Harvey se fait jouer un tour

Montréal, 5 janvier 2011 – Les meilleurs fondeurs au monde commençaient à les redouter, avec raison ! Devon Kershaw a prouvé que les Canadiens font bel et bien partie de l'élite mondiale après avoir remporté la cinquième étape du Tour de ski mercredi. Alex Harvey a pour sa part raté de justesse les demi-finales du sprint style libre de Toblach, en Italie, et a terminé en 14e place.

Kershaw, qui a du coup décroché sa première victoire en carrière en Coupe du monde, a devancé l’Italien Dario Cologna d’un dixième de seconde lors de la finale. Le Norvégien Petter Northug a quant à lui pris le troisième rang, accusant un retard de 1,2 seconde sur le Canadien.

Kershaw, de Sudbury en Ontario, a du coup rétréci l’écart qui le sépare de Cologna au classement général du Tour de ski. Deuxième à 45,9 secondes de l’Italien après les quatre premières étapes, il est maintenant à 42,8 secondes du meneur grâce au jeu des bonifications.

Harvey a de son côté fini au troisième échelon de la cinquième et dernière vague des quarts de finale, à un dixième de seconde seulement des deux premiers. Seuls les deux meilleurs de chaque quart de finale et les deux autres fondeurs les plus rapides passaient en demi-finale.

« J’étais un peu déçu après la course, mais, en qualifications, ça avait bien été », a souligné le résidant de Saint-Ferréol-les-Neiges. « J’ai eu le huitième temps et je me sentais vraiment bien. »

« En quart de finale, je me sentais encore mieux, a-t-il poursuivi. Pendant mon échauffement, ça allait super bien et, durant la course, j’étais en contrôle. Dans la dernière montée, je me sentais vraiment bien, j’ai donc attaqué et pris les devants. J’avais une petite avance sur les deuxième et troisième, mais il y avait une longue descente vers l’arrivée et je me suis fait rattraper. »

« Nous avions de très bons skis, mais, à deux, ils ont travaillé ensemble et sont revenus sur moi à la fin. C’était une petite erreur de stratégie, mais j’avais une place pour passer et je me sentais super fort », s’est défendu le Québécois.

Le spécialiste des épreuves de longues distances est toutefois satisfait de ses sorties en sprint jusqu’ici. « C’est mon troisième sprint cette saison et les trois fois je me suis qualifié parmi les 10 premiers. Aussi, je suis rendu confortable en quart de finale. Je suis capable de skier dans le trafic et de jouer du coude. »

Au général, Harvey a très légèrement reculé. Cinquième après quatre étapes, 1 minute et 23,8 secondes derrière Cologna, il est maintenant sixième, à 2 minutes et 02,7 secondes.

L’Albertain Ivan Babikov, 52e mercredi, occupe pour sa part la 33e place au classement général.

Une poursuite de 35 kilomètres style libre est à l’horaire du Tour de ski jeudi. Le plan de match de Harvey sera de rattraper son plus proche adversaire, le Russe Alexander Legkov, à qui il concède 7,4 secondes, dans le but de rejoindre le Norvégien Petter Northug, qui lui a une avance de 9,9 secondes sur Legkov.

« Le Russe est vraiment super fort, surtout en patin. Je vais partir assez vite pour revenir dans ses skis et le suivre le plus longtemps possible. D’après moi, il va aller chercher Northug », a avancé le Québécois.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive