Championnats du monde moins de 23 ans et juniors

Alex Harvey imbattable chez les moins de 23 ans

Montréal, 31 janvier 2011 – Le fondeur québébécois Alex Harvey a démontré, lundi, qu’il n’y avait pas meilleur que lui chez les moins de 23 ans, après avoir remporté l’or à la poursuite de 30 km présentée dans le cadre des Championnats du monde moins de 23 ans et juniors tenus à Otepää, en Estonie.

L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a été le premier à franchir la ligne d’arrivée arrêtant le chrono à 1 h 13 min 47,9 s, coiffant dans les derniers mètres le Russe Evgeniy Belov (1 h 13 min 48,6 s). Également de la Russie, Raul Shakirzianov (1 h 14 min 23,6 s) a complété le podium.

Belov, deux fois 11e en Coupe du monde, avait remporté, le 15 km style libre des mondiaux U23, jeudi. « Ce n’était pas n’importe qui et je savais qu’il allait être difficile à battre, mais je croyais avoir de bonnes chances. Un départ de masse m’avantageait également un peu. Il est aussi plus fort en style classique alors puisqu’on terminait en style libre, je pensais bien être en mesure de le battre au sprint. Mais ça n’a pas été facile non plus ».

Les deux fondeurs sont arrivés tous les deux en même temps dans le stade d’Otepää pour franchir les derniers mètres. « J’étais tout juste derrière lui. Il a essayé de me décrocher dans les deux dernières montées, mais finalement, j’ai été capable de rester avec lui. Quand j’ai vraiment accéléré, ça n’a pas pris de temps que je l’ai distancé et j’ai passé la ligne les bras dans les airs. »

Un soulagement
Après avoir connu quelques déceptions aux Championnats du monde de moins de 23 ans et juniors, l’an dernier, Harvey était soulagé de sa victoire.

« Je me suis dit : Finalement! À ma dernière année junior, j’étais un peu dans la même position : j’avais le dossard un et j’étais un peu le favori, mais j’avais des problèmes à la jambe et j’avais finalement fini une fois deuxième et deux fois quatrième, ce qui était vraiment bon pareil, mais ça avait été difficile pour moi. J’étais déçu, car je n’avais pas pu pousser autant que je l’aurais voulu. »

« En gagnant aujourd’hui, finalement je peux dire que je suis champion du monde une fois dans ma vie au moins. »

Étant depuis seulement dimanche à Otepää, Harvey n’a pas été trop ennuyé par son arrivée tardive sur le lieu de compétition. « Je m’étais déjà remis du décalage horaire puisque j’étais en Italie depuis presque une semaine et il n’y a qu’une heure de différence. J’ai fait des bains froids et je me suis entraîné un peu pour me remettre de l’avion. »

Kevin Sandau, 24e, Graeme Killick, 31e, et Michael Somppi, 40e, étaient les autres Canadiens en piste.

La prochaine course à l’agenda d’Harvey est la Coupe du monde de Drammen, en Norvège, les 19 et 20 février. Il s’agira de la dernière sortie du Québécois avant les Championnats du monde seniors qui auront lieu à Oslo la semaine suivante.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive