Jeux paralympiques

Sébastien Fortier 32e au sprint

Montréal, 21 mars 2010 – Au dernier jour des Jeux paralympiques de Vancouver, Sébastien Fortier a terminé en 32e place au sprint 1 kilomètre en ski paranordique (ski assis), dimanche, au centre de ski de Callaghan Valley. Ce classement n’a pas été suffisant pour accéder à la ronde des demi-finales où les huit meilleurs étaient retenus.

Les Russes ont monopolisé le podium grâce aux prestations, dans l’ordre, de Sergey Shilov, Itek Zaripov et Vladimir Kiselev.

Dans les autres catégories, notons que l’athlète canadien Brian McKeever, guidé par son frère Robin, a remporté l’or dans la catégorie des non-voyants. Il s’agissait d’une troisième médaille d’or à ces Jeux pour McKeever qui s’était également qualifié pour les Jeux olympiques, sans toutefois y participer.

Qualifié à la toute dernière minute pour ses premiers Jeux paralympiques, Sébastien Fortier souligne avoir profité pleinement de son expérience, même s’il sait pertinemment qu’il a encore beaucoup de chemin à parcourir pour faire partie du peloton de tête.

« Le sprint s’est bien déroulé de façon générale, sauf que j’ai presque perdu un bâton au début lorsqu’une des dragonnes s’est détachée. Mais même sans ce problème, c’est pratiquement impossible de compétitionner contre ces gens-là, car ça fait des années qu’ils s’entraînent », a soutenu l’athlète de Charlesbourg. « Être aux Jeux, c’était la cerise sur le sundae pour moi. C’est une belle occasion d’apprendre, d’autant plus que les Jeux étaient au Canada. »

Le para-fondeur âgé de 23 ans sait déjà quels aspects il devra améliorer s’il désire être plus compétitif à Sotchi, dans quatre ans. En premier lieu, il devra se doter d’une nouvelle luge, car la sienne ne lui permet pas d’optimiser pleinement sa poussée.

« Je venais ici pour apprendre et j’avais des attentes, sauf que dès la première course, j’ai vu qu’elles n’étaient pas réalistes. Je pensais que les résultats seraient semblables à ceux que j’ai eus en Coupe du monde, sauf que le calibre était de 20 à 25% plus fort que lorsque j’avais obtenu ma qualification paralympique. »

« En plus de changer ma luge, je devrai être très constant à l’entraînement et avoir des skis plus appropriés aux différentes températures. Je veux revenir dans quatre ans pour être un peu plus une menace pour les autres », a-t-il conclu.

Au tableau des médailles, l’équipe paralympique canadienne termine les Jeux avec une récolte de 19 médailles, soit 10 d’or, 5 d’argent et 4 de bronze.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive