Jeux olympiques

Alex Harvey ne pouvait demander mieux

Montréal, 15 février 2010 – Pour une deuxième journée de suite, un Québécois a excellé au Parc olympique de Whistler. Le fondeur Alex Harvey a terminé au 21e rang du 15 kilomètres style libre, le meilleur résultat de sa jeune carrière à cette épreuve, aux Jeux de Vancouver, lundi.

Rappelons que le biathlonien Jean-Philippe Le Guellec s’est classé sixième du sprint de 10 kilomètres au même endroit, dimanche.

« Connaître mon meilleur 15 kilomètres libre à vie aux Jeux olympiques, je ne peux pas demander mieux que ça », a affirmé Harvey.

La meilleure performance de l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges dans un 15 kilomètres style libre était une 34e place, obtenue à la Coupe du monde de Davos, en Suisse, en décembre dernier.

Le Suisse Dario Cologna, qui en était à sa première course olympique, l’a emporté après avoir skié les 15 kilomètres en un temps de 33 min 36,3 s. Il a devancé l’Italien Pietro Piller Cottrer, médaillé d’argent, et le Tchèque Lukas Bauer, troisième, de 24,6 et 35,7 secondes.

Le Norvégien Petter Northug, triple champion du monde, actuellement premier aux classements général et des épreuves de distance de la Coupe du monde, a dû se contenter du 41e échelon.

Le meilleur Canadien a été Ivan Babikov. Huitième, l’Albertain a conclu à 53,7 secondes du médaillée d’or. Ses compatriotes George Grey et Gordon Jewett ont respectivement fini 29e et 52e.

Harvey a de son côté accumulé 1 minute et 19,3 secondes de retard sur le gagnant. Peu importe, il était très satisfait de ses premiers pas aux Jeux. « Je suis pas mal content. Ma forme était vraiment bonne et je me sentais bien. »

Le Québécois était aussi heureux d’avoir cassé la glace .« Je suis maintenant un Olympien, officiellement. C’était une bonne préparation pour le 30 kilomètres. C’est bien de faire un effort intense quelques jours auparavant. »

Le 30 kilomètres poursuite sera disputé samedi et Harvey affiche beaucoup de confiance. « Je vais être encore plus fort dans cinq jours. Ça commence à ressembler une chance de médaille pour moi. »

La course, où les participants prennent le départ en même temps, est une de ses préférées. « Je sais que dans une journée extraordinaire, avec un peu de chance et les bons skis, j’ai la capacité d’aller chercher une médaille à cette épreuve. »

À défaut de monter sur le podium, l’athlète de 21 ans serait satisfait s’il terminait parmi les 10 premiers.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive