Tour de ski

Alex Harvey en forme avant la folle huitième étape

Montréal, 9 janvier 2010 – Le fondeur Alex Harvey s’est classé parmi les 15 premiers pour une deuxième étape de suite au Tour de ski après avoir terminé 13e du 20 kilomètres en style classique samedi, à Val di Fiemme, en Italie.

Harvey a été le plus rapide des Canadiens toujours en action, réussissant un temps de 1 h 00 min 01,6 s. L’Ontarien Devon Kershaw et l’Albertain Ivan Babikov ont respectivement fini 22e (1 h 00 min 38,0 s) et 25e (1 h 00 min 41,2 s), alors que le Britanno-Colombien George Grey n’a pas pris le départ de la course.

« J’étais content, mais en même temps un peu déçu parce que je me sentais bien à la fin, surtout dans les deux derniers tours, où le rythme a vraiment augmenté », a précisé le Québécois, qui a dû composer avec un fartage inadéquat.

« Dans le haut du parcours, lors du dernier tour, j’étais cinquième, dans les skis du troisième, mais j’avais des skis quand même lents. Dans la longue descente avant la ligne d’arrivée, j’ai perdu plusieurs places. J’avais aussi dépensé pas mal d’énergie tout au long de la course dans les sections plates. »

Le Tchèque Lukas Bauer a remporté cette septième étape, présentée sous la formule du départ groupé, après avoir skié les 20 kilomètres en 59 min 03,5 s. Le Norvégien Petter Northug, deuxième, et l’Allemand Axel Teichmann, troisième, ont conclu à 31,5 et 32,3 secondes du vainqueur.

Au classement général, Bauer a ravi le deuxième échelon et s’est approché à 8,3 secondes de Northug, Teichmann est pour sa part troisième, 1 minute et 30,3 secondes derrière le Norvégien.

Chez les skieurs du pays, Babikov se classe 13e et Kershaw 15e, tandis que Harvey est resté au 19e rang.

Dimanche, la huitième et dernière étape, une épreuve de 10 kilomètres style libre disputée en poursuite, culminera par l’ascension d’une pente de ski d’une inclinaison moyenne de 11,5 %, comprenant des passages à 25 %, lors des derniers 3500 mètres.

« C’est sûr que les montées comme ça ne sont vraiment pas ma force, mais tout le monde est fatigué alors que moi, de jour en jour, je suis de plus en plus fort », a expliqué Harvey, qui cherchera à conserver ses acquis au général. « Il y a un gars qui part 11 secondes avant moi. Je vais essayer de le rattraper pour pouvoir travailler avec lui dans la montée. »

L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges ne sera tout de même pas en terrain totalement inconnu dimanche. « J’ai déjà monté le mont Sainte-Anne au printemps, quand le ski alpin est terminé et qu’il reste encore beaucoup de neige. Je l’ai monté quelques fois, peut-être cinq ou six fois. »

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive