Coupe du monde

De très bon augure pour les Jeux olympiques

12e, Dasha Gaïazova obtient son meilleur résultat en Coupe du monde

Montréal, 17 janvier 2010 – La fondeuse québécoise Dasha Gaïazova a signé sa meilleure performance en carrière sur le circuit de la Coupe du monde en prenant le 12e rang du sprint classique d’Otepää, en Estonie.

La Suédoise Hanna Falk a signé, à 20 ans, sa deuxième victoire de l'hiver. Elle a battu en finale du sprint de 1,2 km la Slovène Petra Majdic et la Finlandaise Aino-Kaisa Saarinen.

Dès les qualifications, la Montréalaise s’est distinguée en enregistrant le dixième temps. « L’an passé, j’étais capable de me retrouver dans le top-30 régulièrement, donc je pensais que j’avais une bonne chance de me qualifier. Je me suis donc concentrée sur ma qualification. Je savais que j’avais bien couru, mais quand j’ai vu que j’étais 10e, j’ai dit : wow! »

Gaïazova n’avait jamais réussi à passer une ronde éliminatoire au sprint. « Aujourd’hui, je me suis dit que je ne voulais pas m’arrêter en quart de finale. Je n’ai jamais bien skié comme cela dans les vagues où ce n’est pas seulement une question de vitesse, mais aussi, de stratégie. Au Canada, je connais tellement les filles, que je sais comment elles vont réagir, tandis qu’en Coupe du monde, j’en ai beaucoup à apprendre. »

Pour la skieuse de 26 ans, cette participation en Estonie était une étape essentielle à sa préparation pour les Jeux olympiques de Vancouver. « Je me suis rendu compte que j’étais trop excitée pour réagir rapidement quand quelqu’un s’échappe. Il faut que je saute dans ses skis. Le parcours ici est très semblable à celui de Whistler et j’ai remarqué que je manquais de tempo dans les deux montées, mais que j’étais très forte dans la finale en double poussée. Il faudra que je travaille mes montées et c’est préférable que je l’apprenne ici, plutôt qu’aux Jeux olympiques. »

Gaïazaova a choisi d’aller en Estonie même si sa fédération nationale n’avait pas de budget pour cette Coupe du monde. « Je dois remercier mon commanditaire Saputo sans qui ce voyage aurait été impossible. Ça va tellement m’aider pour Vancouver », a confié, émue, l’athlète qui était substitut aux Jeux de Turin en 2006. « Je suis tellement contente. C’est le meilleur résultat de ma vie. »

Rédaction : Caroline Larose

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive