Coupe du monde de Pokljuka

Le Guellec skie fort… mais tire moins bien

Journée encourageante pour Bédard

Montréal, 17 décembre 2009 – Le biathlonien Jean-Philippe Le Guellec n’a pas connu la meilleure des journées au tir, jeudi, à la Coupe du monde de Pokljuka, en Slovénie. En action à l’épreuve individuelle de 20 kilomètres, l’athlète de Shannon a raté quatre cibles ce qui l’a placé au 44e rang. Aussi de la compétition, Marc-André Bédard, de Valcartier, a terminé 49e.

L’Autrichien Christoph Schumann a été le plus rapide de l’épreuve, franchissant la distance en 52 min 19,8 s. Le Français Simon Fourcade (52 min 34,0 s) et le Norvégien Alexander Os (52 min 50,5 s) ont fini deuxième et troisième. Scott Perras, de Regina, a été le meilleur des Canadiens, terminant 32e.

Le Guellec a terminé à 3 minutes et 55,3 secondes du gagnant. « Avec un 16 sur 20 au tir, tu ne vas pas bien bien loin. C’est quand même correct de finir le top-50 », a mentionné l’athlète de 24 ans, qui n’a pu s’ajuster au vent. « C’était une journée venteuse et j’ai fait une erreur de jugement. C’est de l’apprentissage. Je garde ça en tête pour les prochaines courses. »

Le Québécois s’est toutefois bien débrouillé sur la neige, malgré des skis pas très adaptés aux conditions rapides de la journée. « Il fallait que je travaille fort pour rester avec les athlètes dans les descentes et dans les plats. Ce qui m’a sauvé, c’est que c’était très glissant », a-t-il admis.

Un pas de plus
Toujours en quête d’une place au sein de l’équipe de relais aux Jeux olympiques, Marc-André Bédard participe en Slovénie à la deuxième Coupe du monde de sa carrière. Ne ratant que deux cibles, il a obtenu un chrono de 56 min 21,4 s.

« J’ai vraiment eu un bon tir. Le ski n’était pas excellent, mais ce n’est tout de même pas si mal », a mentionné le Québécois, ravi. « C’est vraiment un bon début de saison pour moi. J’ai changé beaucoup de choses dans mon entraînement et ça paye. Ma progression va vraiment vite et c’est encourageant. »

En terminant 49e sur les 127 compétiteurs qui ont pris le départ, le Québécois aurait répondu à un autre critère nécessaire à sa qualification olympique, nécessaire pour une place dans le relais aux Jeux de Vancouver. « Ça me permettrait devenir une priorité 2, ce que je n’étais pas avant. Pour l’instant, grâce à ma 49e place, c’est moi le quatrième au Canada », a expliqué Bédard, qui avait terminé 24e et 28e au sprint de 10 kilomètres et à l’épreuve individuelle de 20 kilomètres à la dernière Coupe de l’IBU.

Scott Perras, qui a également connu une belle course, pourrait toutefois brouiller les cartes. « Tout devrait se jouer au sprint de samedi, à moins d’un miracle, a avoué Bédard, motivé. C’est souvent là que ça marche bien, quand j’ai un peu de pression. Et j’ai toujours préféré le sprint à l’individuelle. »

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive