Championnats du monde juniors et jeunesses

Au tour d'Audrey Vaillancourt de mériter le bronze

Montréal, 31 janvier 2009 – Deux jours après sa compatriote Yolaine Oddou qui avait terminé troisième au 10 km individuel, Audrey Vaillancourt a elle aussi obtenu le bronze, au sprint 6 km (catégorie jeunesse), samedi, aux Championnats du monde juniors et jeunesse de biathlon disputés à Canmore, en Alberta.

La biathlonienne de Val-Bélair, qui a raté une cible debout, a accusé un retard de 13,2 secondes sur la première place. Fait inusité, deux athlètes ont terminé à égalité au premier rang, soit la Russe Olga Galich et la Chinoise Yan Zhang. Pour sa part, Oddou (2 cibles ratées, à 45,4s), également de Val-Bélair, a pris le 11e rang, tandis que Rose-Marie Côté (3 cibles ratées), de Charny, a terminé 26e, accusant un retard de 2min 33,6s.

À l'épreuve jeunesse masculine de 7,5 km, l'Albertain Kurtis Wenzel a été sacré champion du monde, alors que Marc Veillette-Brosseau (3 cibles ratées), de Québec, a terminé à 2min 42,3s de son compatriote. Chez les juniors, Angela Salvi (5 cibles ratées), de Québec, a pris le 46e rang du sprint 7,5 km féminin.

« Je ne m’attendais pas à ça, mais quand j’ai vu Yolaine monter sur le podium jeudi, j’ai commencé à croire en mes chances étant donné que nous nous entraînons et évoluons ensemble », a révélé Vaillancourt, radieuse au bout du fil. « Je me sentais vraiment très bien en ski et je ne me suis jamais vidée comme ça dans ma vie en compétition. Au dernier tour, les entraîneurs m’ont dit que je me battais pour l’or, alors j’avais l’adrénaline dans le fond. »

Lorsque la médaillée de bronze dit qu’elle a tout donné, c’est vraiment au sens propre comme au figuré.

« À 100 mètres de l’arrivée, il y avait une petite descente et je me suis effondrée tellement je n’avais plus une once d’énergie », a commenté la biathlonienne qui concourra encore dans la catégorie jeunesse l’an prochain.

« Après la cérémonie de remise des médailles, mon entraîneur m’a dit que si je n’avais pas fait cette chute, je serais championne du monde. J’ai pleuré un peu de joie et de peine. Par contre, je suis super fière de moi et je n’aurais pas pu en donner plus aujourd’hui (samedi). Ce n’est pas pour rien que je suis tombée : c’était parce que j’ai eu un blackout total. »

Grâce à cette performance, l’athlète âgée 17 ans rejoint donc ses frères François et Maxime (Leboeuf) qui, eux aussi, sont montés sur le podium des Championnats du monde juniors et jeunesse.

« Moi, c’est une médaille individuelle et non au relais », a lancé la fille de la famille sur un ton annonçant qu’elle taquinerait ses frères à ce sujet.

Dimanche, Vaillancourt, Oddou et Côté participeront à la poursuite de 7,5 km

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive