Coupe du monde d’Oberhof

Beaucoup d’émotions pour François Leboeuf

Montréal, 7 janvier 2007 – Le biathlonien François Leboeuf, de Val-Bélair, aura passé par toute la gamme des émotions à la Coupe du monde d’Oberhof, en Allemagne, qui a pris fin dimanche avec l’épreuve de la poursuite de 12,5 km où il s’est classé 59e.

Au lendemain d’une performance exceptionnelle qui lui a permis de finir dans les 60 meilleurs des 113 participants au sprint de 10 km, méritant du coup son laissez-passer à la poursuite de dimanche, le jeune athlète de 21 ans a réalisé, à sa deuxième Coupe du monde en carrière, que les jours se suivent et ne se ressemblent pas nécessairement au plus haut niveau de la compétition internationale.

« Aujourd’hui, il ne me restait plus rien », a-t-il commenté de sa chambre d’hôtel où le repos s’était invité tout naturellement. « C’est parti vite dès le premier tour, j’ai été surpris, je ne m’attendais pas à ça. Moi j’en avais pas assez. Je suis tombé, en dehors de la piste. Et en dehors de la piste, il n’y avait pas de neige, sans doute à cause de la pluie et de la chaleur des derniers jours. Il a fallu que j’enlève mes skis, je ne voulais pas marcher avec mes skis », a-t-il raconté en riant. « Le temps que je les replace, j’étais évidemment bon dernier.

« J’avais un peu mal au dos, probablement en raison de ma chute. J’ai tenté de faire du rattrapage mais ça n’a pas fonctionné. Non, ça n’a pas été une bonne journée pour moi », de reconnaître le jeune biathlonien, l’un des rares athlètes de 21 ans à participer à la course.

Mais finalement, François Leboeuf a tenu à compléter l’épreuve. « Ce fut tout de même une bonne expérience. À mon dernier tour, je me suis dit que je devais quand même finir la course pour avoir des points. À la toute fin, je me suis aperçu que les gens m’encourageaient super fort. Il y avait 30 000 spectateurs qui me regardaient sur le grand écran et je leur ai envoyé la main en réalisant que toute l’attention était sur moi… »

Leboeuf a complété la poursuite avec un retard d’un peu plus de huit minutes sur le vainqueur, le Russe Nikolay Kruglov (36 :18,23). Rappelons qu’il était également membre de l’équipe canadienne qui a conclu le relais 4x7,5 km au 14e échelon, jeudi.

Le seul autre Canadien inscrit, Robin Clegg, d’Ottawa, a terminé au 32e rang.

Rédaction : Jean-Pierre Boisvert


une page mise en ligne par

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net