Championnats du monde junior et jeunesse

Marc-André Bédard 18e malgré une diarrhée

Montréal, 27 janvier 2007 – Le Québécois Marc-André Bédard a dû affronter un adversaire supplémentaire aux Championnats du monde juniors de biathlon samedi, réussissant malgré tout à terminer en 18e place du sprint de 10 km à Martell, en Italie.

Ennuyé par la diarrhée, Bédard a fait fi des forts vents pour ne rater que deux cibles, complétant la course en 1 heure et 25,6 secondes.

« Je suis tombé malade après l’épreuve individuelle (mercredi), a indiqué l’athlète de Valcartier. Ce matin, je me suis levé et je me sentais un petit peu mieux. Les entraîneurs ont donc décidé de me faire courir. Disons que j’ai donné tout ce que je pouvais. Je m’attendais à beaucoup mieux, mais je suis vraiment content de ce que j’ai fait dans les circonstances. »

« J’ai fait beaucoup de fièvre après l’épreuve individuelle, a par la suite précisé Bédard. Je n’ai pas dormi pendant deux nuits. Même hier (vendredi), je me suis évanoui, sans savoir pourquoi. Là, j’ai la diarrhée. On dirait que c’est virus après virus. »

Est-il quand même satisfait ? « J’ai eu un bon tir malgré les conditions. J’ai été capable de pousser en ski. Mais, pour être honnête, je ne suis pas entièrement satisfait d’une 18e place. »

En dépit de ses cinq pénalités, l’Allemand Christoph Stephan a gagné en 28 minutes et 6,4 secondes. Son compatriote Daniel Bohm a récolté la médaille d’argent, en retard de 12,9 secondes sur lui après avoir manqué quatre tirs. Le Norvégien Henrik L’Abee-Lund a fini troisième, en retard de 19,1 secondes après avoir raté cinq cibles.

Maxime Leboeuf s’est pour sa part classé 25e, à 1 minute et 57,5 secondes du vainqueur, étant pénalisé à trois reprises à son dernier pas de tir.

Le biathlonien de Val-Bélair était bien heureux d’avoir surmonté sa principale faiblesse. « Physiquement, on dirait que mon corps a de la difficulté à s’adapter à l’altitude (1750 mètres à Martell). À l’individuelle, j’avais eu un temps de ski pas très bon. Mais je me sentais mieux aujourd’hui. »

D’agréables émotions ont même été au menu pour Leboeuf. « Je suis arrivé au premier tir et j’ai fait un cinq sur cinq vraiment rapidement, digne de la Coupe du monde, a-t-il souligné. Après le premier tir, j’étais premier. Je suis même resté premier après le premier tir toute la course. »

« L’annonceur n’arrêtait pas de parler de moi, a-t-il poursuivi. Je l’entendais parler et dire : Voici le super Canadien Maxime. Il disait tout le temps mon nom. C’était pas mal excitant. »

« À mon tir debout, j’ai dû faire avec de grosses bourrasques de vent. En plus, j’étais fatigué. J’ai connu un mauvais tir, a expliqué le jeune athlète de 21 ans. Normalement, je suis un bon tireur dans le vent. Mais là, j’ai pris une mauvaise position et je n’ai pas réussi à reprendre le contrôle sur ma carabine. »

Leboeuf a tout de même affirmé sortir grandi de cette expérience. « J’en suis à ma première année dans la catégorie junior, alors 25e, c’est très respectable. Si j’avais tiré cinq sur cinq (à son dernier pas de tir), je terminais parmi les cinq premiers. »

Brendan Green, des Territoires du Nord-Ouest, a été le meilleur représentant du pays, terminant 16e, tandis que l’Albertain Yannick Letailleur a pris le 65e rang.

Chez les filles, Claude Godbout, de Saint-Jean-Chrysostome, a dû effectuer trois boucles de pénalité et a fini 41e du sprint de 7,5 km, à 4 minutes et 45,2 secondes de la gagnante, la Russe Svetlana Sleptsova.

Sleptsova l’a emporté en 25 minutes et 44,4 secondes, ratant trois cibles. Elle a devancé la Biélorusse Darya Domracheva (+20,9 secondes) et la Française Anais Bescond (+42,4).

Les Manitobaines Megan Imrie et Cindy Clark se sont classées 16e et 53e.

Bédard, Leboeuf et Godbout prendront tous part aux poursuites dimanche.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur


une page mise en ligne par

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net