Championnats du monde

Des tirs difficiles pour Albert et Parent

Montréal, 8 mars 2005 – Les Québécoises Martine Albert et Marie-Pierre Parent ont connu des difficultés avec leurs tirs à l’épreuve du 15 km individuel des championnats du monde de biathlon disputés à Hochfilzen, en Autriche, ce qui les a respectivement reléguées aux 64e et 80e places mardi.

L’Allemande Andrea Henkel, championne olympique en titre, a été une des trois seules compétitrices à ne rater qu’un tir et a remporté la médaille d’or grâce à un chrono de 52 minutes 37,5 secondes. La Chinoise Ribo Sun a échappé le titre mondial en manquant deux cibles pour finalement accuser un retard de 30,2 secondes. La Norvégienne Linda Tjörhom a elle aussi raté un seul tir, mais a dû se contenter du bronze, terminant à 34,3 secondes de Henkel.

Albert a de son côté conclu à 9 minutes 15,3 secondes de la tête en raison notamment de 4 cibles ratées. « Ç’a été une journée difficile parce qu’il a neigé sans arrêt, a noté la Rimouskoise. Ma course a bien été jusqu’aux derniers tirs, où j’en ai manqués deux. J’ai alors chuté de beaucoup places car j’aurais pu être parmi les 47 meilleures si je n’avais pas manqué ces deux cibles debout. Pour ce qui est du ski, je me sentais beaucoup mieux qu’au sprint. Les conditions étaient difficiles, mais ça s’est quand même bien déroulé pour la majorité des filles. »

« Aujourd’hui, il fallait vraiment être attentive, a renchéri l’athlète de 31 ans en parlant du tir. Quand nous arrivions pour tirer debout, c’était difficile parce que les tapis étaient pleins de neige. Nous risquions de glisser de côté. C’est plus exigeant pour la stabilité. Avec un parcours assez difficile et beaucoup de neige, nous avons labouré un petit peu. »

Parent, de Saint-Paul-de-Joliette, a aussi eu passablement de problèmes aux tirs avec 5 cibles ratées, pour terminer à 11 minutes 0,7 seconde de la gagnante. « Lorsque je suis arrivée aux tirs, j’avais plein d’eau dans mes verres de contact, a-t-elle expliqué. J’ai eu de la misère à focusser. Ç’a été difficile de tirer pour cette raison. Mais je ne mets pas la faute seulement sur ça, il y a moi aussi. C’est un petit peu décevant de ce côté-là parce que je sais que je suis capable de faire mieux que ça. »

Au ski, la biathlonienne âgée de 22 ans a ressenti de la fatigue. « Ç’a bien commencé, mais plus ça allait et plus je sentais mes jambes fatiguées. Je peux dire qu’en général ç’a été quand même pas si mal. J’ai déjà eu des courses plus difficiles. »

Zina Kocher, de Red Deer en Alberta, a été la meilleure représentante du pays, obtenant le 32e rang après avoir raté 2 cibles et accumulé 4:49,6 de retard. Sandra Keith de Calgary a quant à elle pris le 63e échelon de l’épreuve, manquant 4 cibles et accusant un retard de 9:02,5.

Mercredi, Jean Paquet de Loretteville, Robin Clegg d’Ottawa, Gerhardt Klann d’Edmonton et David Leoni, de Camrose en Alberta, participeront au 20 km individuel des mondiaux.

Albert, Parent, Kocher et Keith concluront leur compétition avec le relais 4x6 km vendredi, alors que Paquet, Clegg, Klann et Leoni feront de même lors du 4x7,5 km samedi.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive