Championnats du monde juniors

Jean-Philippe Le Guellec démarre en force

Il termine au sixième rang; Patrick Côté finit 11e

Montréal, 15 mars 2005 – À sa première participation chez les juniors, Jean-Philippe Le Guellec a décroché une brillante sixième place au 15 km individuel des championnats du monde juniors de biathlon à Kontiolahti, en Finlande. Grâce à ce résultat, le biathlonien de 19 ans a également fait un premier pas vers une éventuelle participation aux Jeux olympiques de Turin.

Le Guellec a franchi le parcours en 47 min 2,3 secondes, alors que trois minutes de ce temps sont des pénalités qui lui ont été imposées pour les trois cibles qu’il a ratées (sur une possibilité de 20). L’athlète de Shannon, qui est entraîné par Daniel Lefebvre, a terminé à 3 min 7,6 s du gagnant, le Norvégien Emil Svendsen (43 min 54,7). Les médailles d’argent et de bronze sont respectivement allées au Tchèque Ondrej Moravec (+46,2 s) et au Russe Igor Minchenkov (+1 min 26,1). Patrick Côté, de Val Bélair, a lui aussi obtenu un bon résultat terminant en 11e place, grâce à son temps de 48 min 7,6 secondes. Le biathlonien originaire du Nouveau-Brunswick s’est tout particulièrement illustré au tir, ne ratant que deux cibles.

« Je suis extrêmement satisfait, a commencé par dire Le Guellec. Comme il s’agit de ma première année junior, je m’étais fixé comme objectif d’être parmi les 15 premiers, peut-être les 10 premiers. Au courant de l’année, nous avons participé à des Coupes d’Europe juniors, et cela avait bien été. C’était déjà prometteur pour les championnats du monde. Le résultat d’aujourd’hui n’est pas nécessairement surprenant pour moi, mais je suis tout de même très content d’avoir été capable d’accomplir ça à la course individuelle.

« Avant la course, cela avait vraiment bien été dans la période de préparation des armes. Lors de l’échauffement en ski, j’étais un peu sceptique quant à ma forme, mais, dès que j’ai pris le départ, tout a débloqué. J’ai fait un très bon temps en ski, considérant que j’en suis à ma première année chez les juniors et que c’était la première fois que je prenais part à une épreuve de 15 km. Au tir, mon résultat de 17 cibles réussies sur 20 est très respectable. La course individuelle est une course où le tir est très important, car chaque cible ratée équivaut à une minute de pénalité », a ajouté celui qui, l’an dernier, avait récolté trois médailles à ces mêmes championnats du monde, mais cette fois dans la catégorie jeunesse (youth). Il avait notamment été sacré champion du monde au sprint de 7,5 km.

De plus, cette sixième place a permis à Le Guellec de rencontrer le premier des deux critères requis en vue d’une sélection pour les Jeux olympiques de Turin. Pour obtenir ce critère, un biathlonien doit terminer parmi les premiers d’une course aux championnats du monde juniors. Dans le cas de Le Guellec, on parle d’un critère appelé «de priorité trois» qui, dans ce cas-ci s’adresse aux athlètes âgées entre 19 et 21 ans. Le Guellec aura la possibilité de mettre la main sur un deuxième critère olympique au cours de la semaine, car il y a encore deux courses individuelles au programme, soit le sprint (10 km) jeudi et la poursuite (12,5 km) vendredi. S’il parvenait à terminer une deuxième fois parmi les dix premiers, Le Guellec obtiendrait son deuxième critère, mais il ne serait toutefois pas assuré de participer aux Jeux olympiques pour autant. Ces critères lui permettraient plutôt de se retrouver sur la liste des biathloniens canadiens admissibles à participer aux Jeux olympiques. Une sélection pourrait avoir lieu, s’il y avait plus d’athlètes qualifiés que le nombre de places accordées au Canada.

Parmi les autres résultats canadiens, notons la 24e place de Jaime Robb, un athlète originaire d’Edmonton qui s’entraîne désormais au Québec, et la 39e de Nathan Smith, de Calgary.

Chez les dames, Nicola Pacas, de Canmore (Alberta) a été la meilleure Canadienne, terminant au 35e rang. De son côté, Joanie Haché, de Val Bélair a pris la 45e place (55 min 43,1 s). Le titre mondial est allé à l’Allemande Anne Preussler (45 min 11,7), qui a respectivement devancé la Russe Maria Kossinova (+1 min 3,8) et la Finlandaise Mervi Markkanen (+1 min 8,5).

Rédaction : Christian Jutras


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive