Coupe du monde d’Antholz-Anterselva

« Le meilleur est à venir et c'est pour bientôt! » - Jean-Philippe Le Guellec

Montréal, 19 janvier 2014 – À la dernière épreuve de Coupe du monde de biathlon de sa carrière, Jean-Philippe Le Guellec a connu une belle sortie en aidant le relais canadien à prendre le sixième rang (à 2 min 41s) du relais 4x7,5 kilomètres de la Coupe du monde d’Antholz-Anterselva, en Italie.

Premier relayeur de son équipe, Le Guellec a fait un sans-faute au tir sans avoir recours à des balles supplémentaires et a placé le pays quatrième avant de passer le relais à Scott Perras. Le Saskatchewanais a de son côté eu besoin de quatre balles supplémentaires pour toucher les dix cibles, mais il a réussi à garder le quatuor au quatrième échelon.

Brendan Green, des Territoires du Nord-Ouest, a ensuite aussi visé juste dix fois, en utilisant deux balles de plus, et a maintenu le Canada quatrième.

En conclusion, l’Albertain Nathan Smith a malheureusement fait reculer le pays quelque peu, connaissant notamment un difficile dernier tir, où il a dû effectuer deux boucles de pénalité.

« Terminer sixièmes avec deux boucles de pénalité et plusieurs balles supplémentaires fait en sorte que si nous pouvons être un peu plus précis, nous pourrions effectivement causer des surprises. Le meilleur est à venir et c'est pour bientôt ! » a expliqué l’athlète de Val-Bélair qui ne sera pas de retour sur la scène internationale après les Jeux olympiques.

Les Français se sont imposés après avoir utilisé seulement quatre balles supplémentaires pour atteindre leurs 40 cibles. Même s’ils ont ajouté cinq balles dans leurs carabines en plus de faire une boucle de pénalité, les Suédois ont terminé deuxièmes, en retard de 2,6 secondes. Troisièmes, 38,8 secondes derrière les Français, les Allemands ont utilisé 10 balles additionnelles et ont skié une boucle de pénalité.

« Aujourd’hui (dimanche), nous étions tous pas mal en forme et nous l’avons démontré. De réussir une telle prestation à la fin d’un gros bloc d’entraînement, et avec des skis qui n’étaient pas super, c’est bon pour le moral, même s’il reste encore un peu de peaufinage à faire », a ajouté celui qui était en tête de l’épreuve après le tir debout.

Plus tôt dans la journée, un épais brouillard a forcé l’annulation de la course chez les femmes, qui en étaient à leurs deuxièmes relais. L’épreuve masculine a d’ailleurs été repoussée de 30 minutes pour les mêmes raisons, avant que des chutes de neige ne dissipent le brouillard.

Il s’agissait de la dernière Coupe du monde de biathlon avant les Jeux de Sotchi. Elle reprendra en mars, à Pokljuka, en Slovénie.

Rédaction : Mathieu Laberge et Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de biathlon de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002, 2001


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive