Coupe du monde

Smith rejoint Le Guellec et Perras

Montréal, 14 décembre 2013 – Nathan Smith a terminé 16e du sprint de la Coupe du monde de Le Grand Bornand, en France, et a du même coup rejoint Jean-Philippe Le Guellec, 49e samedi, et Scott Perras, 31e, parmi les biathloniens canadiens préqualifiés pour les Jeux olympiques de Sotchi.

Parfait au champ de tir, le Norvégien Johannes Thingnes Boe s’est imposé en un temps de 22 min 06,7 s au terme des 10 kilomètres de l’épreuve. Il a devancé le Tchèque Ondrej Moravec, aussi impeccable avec sa carabine, de 32,9 secondes et le Français Martin Fourcade, pénalisé à une occasion, de 37,1 secondes.

Smith a quant à lui raté une seule cible et a accusé un retard de 1 minute et 8,4 secondes sur Boe. C’est la deuxième fois de la saison qu’il finit 16e, son plus haut classement en carrière en Coupe du monde.

Ce sont ces deux résultats parmi les 16 premiers qui lui permettent d’obtenir son billet pour Sotchi. Il ne reste donc plus qu'une place de disponible chez les hommes et elle sera attribuée au terme des Sélections olympiques canadiennes de Canmore, en Alberta, la fin de semaine prochaine.

Samedi, Perras a fauté à deux occasions et Le Guellec une fois. Le Saskatchewanais a conclu à 1 minute et 28 secondes du vainqueur et le Québécois à 2 minutes et 3,1 secondes.

« Mes deux premières boucles en ski n’ont pas été si pire, pas à tout casser, mais raisonnables au niveau du temps. J’ai aussi fait un sans-faute en position couchée. J’étais bien placé à ce moment », a expliqué Le Guellec.

Le tracé a cependant eu en quelque sorte raison de son dos par la suite. « Il est vraiment plat. Il y a des petites montées ici et là, alors c’est facile de partir trop fort, de ne pas se laisser intimider par le parcours et après ça de juste carrément exploser en cour de route. »

« C’est peut-être relié à ma technique de ski, mais je viens qu’à avoir le dos barré. Quand je suis arrivé pour tirer debout, je sentais que j’avais le dos raide. J’ai descendu mes trois premières cibles, puis j’ai raté mes deux dernières. »

Après avoir brûlé de précieuses cartouches dans ses deux tours de pénalité, l’athlète de Shannon a ralenti sur ses skis. « J’ai perdu vraiment beaucoup de temps dans la dernière boucle. (En même temps), je n’aurais pas poussé plus. »

Mince consolation pour Le Guellec, la piste des Jeux de Sotchi sera beaucoup plus accidentée. « C’est l’antithèse complètement. »

Dimanche, les poursuites seront au programme de la Coupe du monde à Le Grand Bornand.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de biathlon de Sportcom
2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002, 2001


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive