Coupe du monde 2013-2014

Jean-Philippe Le Guellec s’illustre de nouveau à Östersund

Montréal, 28 novembre 2013 – Jean-Philippe Le Guellec a commencé sa saison en force jeudi quand il a fini quatrième de l’épreuve individuelle de 20 kilomètres à la Coupe du monde de biathlon présentée à Östersund, en Suède.

Östersund sourit au Québécois, lui qui avait obtenu sa première victoire en Coupe du monde à cet endroit il y a presqu’un an jour pour jour. Il avait en effet gagné le sprint de 10 kilomètres le 1er décembre 2012.

« Je suis certainement content de cette quatrième place, mais en même temps, je suis passé si près du podium. Finalement, il y en a qui ont réussi à se faufiler à la fin », a lancé Le Guellec avant d’expliquer le pourquoi de ses succès à Östersund.

« Le parcours ressemble beaucoup à celui où je m’entraîne à Valcartier. Il a un bon degré technique et je m’y sens vraiment à l’aise en ski. Aussi, c’est le début de la saison et je suis tellement excité de pouvoir enfin courser. »

Parti 18e, l’athlète de Shannon a occupé la troisième place de longs moments, suffisamment longtemps en fait pour espérer monter sur le podium. L’Autrichien Simon Eder, 85e à s’élancer sur le parcours, a été finalement plus rapide que lui.

Impeccable au champ de tir, le Français Martin Fourcade a très aisément remporté cette première course de la saison. Son temps de 50 min 10,9 s lui a permis de devancer Eder de 2 minutes et 6,1 secondes.

Eder et son compatriote Daniel Mesotitsch, qui a mis la main sur la médaille de bronze en 52 min 31,1 s, ont été pénalisés une seule fois.

Le Guellec a également commis un seul impair avec sa carabine. Il a conclu à 2 minutes et 31,3 secondes de Fourcade, mais à 11,1 secondes de Mesotitsch.

« J’ai été dans le noir par rapport à mon classement pendant une bonne partie de la course. Dans la deuxième boucle, je me suis fait rattraper par celui qui était derrière moi, un Suédois qui est relativement fort. Là, je me suis mis à me poser des questions. À me demander si mon début de course avait été trop conservateur. Pourtant, les techniciens qui nous donnent les informations pendant la course me disaient que je skiais bien. J’étais vraiment confus », a raconté Le Guellec.

« Au quatrième tour, je me suis rendu compte que le Suédois commençait à manquer de jus et qu’il était sorti trop fort dans les premières boucles. De mon côté, ça allait en accélérant dans les troisième, quatrième et cinquième boucles. La forme s’est présentée à ce moment-là. C’était pas mal plus agréable de skier », a-t-il ajouté.

« Au tir, ç’a été une semaine épouvantable au niveau du vent. C’est du jamais vu ici. C’est complètement imprévisible et inconstant. Comme le vent change de bord et d’intensité, ça rend le tir extrêmement difficile. Alors, c’est sûr qu’avec un total de 19 sur 20 par une journée comme aujourd’hui, ça donne un bon résultat. »

L’Albertain Nathan Smith s’est quant à lui classé au 16e rang. Il a fauté trois fois et a accusé 3 minutes et 45,3 secondes de retard sur le vainqueur. Le Saskatchewanais Scott Perras a terminé 81e.

Du côté des femmes, la Tchèque Gabriela Soukalova s’est imposée à l’épreuve de 15 kilomètres malgré deux pénalités. Elle a devancé de 1,2 seconde la Slovaque Anastasiya Kuzmina, qui a raté deux cibles, et de 16,2 secondes la Française Marie Laure Brunet, fautive une fois.

Les Canadiennes Rosanna Crawford, Zina Kocher, Megan Heinicke et Megan Imrie ont respectivement fini 48e, 70e, 77e et 85.

Le sprint de 7,5 kilomètres pour les femmes sera présenté vendredi, alors que le sprint de 10 kilomètres pour les hommes sera disputé samedi.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de biathlon de Sportcom
2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002, 2001


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive