9 avril 2009

Daniel Fertin, le passionné de vélo qui met le GPD sur un grand plateau

Il est de souche arrageoise, habite Cambrai et signe le livre « Le Grand Prix de Denain », publié chez un éditeur d'Indre-et-Loire. Daniel Fertin est l'homme qui raconte en 190 pages et plein d'images le demi-siècle d'amour entre l'ancienne capitale de l'acier et le cyclisme.

Francis Thuilliez

Le beau bouquin, sobrement baptisé « Le Grand Prix de Denain » est en fait une histoire vieille de dix ans. Daniel Fertin, correspondant de presse, avait eu l'idée d'écrire quelque chose à l'occasion du 40e GPD. Mais cela ne s'était pas concrétisé. Il y a quatre ans, sentant que le travail à mener était colossal et que le cinquantenaire arrivait au sprint, le jeune quinquagénaire s'en était ouvert à Jean Donain, le patron du GPD devenu adjoint aux sports de Denain. L'élu avait dit « banco », avec le projet soit de l'imprimer à compte d'auteur, soit de trouver un éditeur. Finalement, c'est la deuxième solution qui a franchi la ligne avec la collection « Mémoire du cyclisme » des éditions Alan Sutton, déjà riche d'une vingtaine d'ouvrages sur le vélo.

Le virus du cyclisme a été inoculé à Daniel Fertin dès le berceau par son grand-père et son papa, marchands de vélos dans le centre d'Arras jusqu'en 1984.

C'est là, dans l'atelier de la rue Ronville, qu'il a côtoyé les coureurs qui venaient faire réparer leurs machines. Et qu'il s'est mis à suivre les courses... Depuis les années quatre-vingt-dix, il n'a pas raté un seul GPD. Celui qui l'a le plus fasciné est la deuxième victoire de Casper en 2006. « Ce doublé du coureur Cofidis était plein d'émotion car il était dédié à Jean Donain, décédé le 29 mars, » justifie Daniel Fertin. Mais il a aussi un faible pour les victoires nordistes : Jean Stablinski en 1968 (« Il courait après ce bouquet depuis... 1959 »), l'enfant du pays, Robert Mintkewicz, en 1977, (« Denain, comme il aime le dire, était son championnat du monde à lui. ») ou Jean-Philippe Pipart deux ans plus tard (« Ma fibre cambrésienne, forcément. »).

L'auteur a passé un nombre incalculable d'heures à éplucher des archives, à courir les bourses de cyclisme pour acquérir des photos d'époque, à recueillir des témoignages. Un travail de forçat qu'il a mené comme un baroudeur. Le contrat était de consacrer trois pages et deux photos à chacune des cinquante éditions, tout en mettant en avant les Nordistes, le tout pimenté d'anecdotes. Mission amplement réussie même si Daniel Fertin a dû parfois ruser. Ainsi, pour le GPD de 1982, il n'a pas trouvé de photo en course d'Eddy Van Haerens. Mais il a illustré avec un cliché de Bernard Hinault - la seule fois où il a couru à Denain -, photographié avec Pierre Vilcot, le père fondateur de l'épreuve. SyDouble hommage sympa...

Les anciens vainqueurs réunis
Pour l'édition 2009, l'organisation a également demandé à l'écrivain de réunir pour une photo souvenir (au départ de Raismes, sur le car podium de La Voix du Nord) le plus grand nombre d'anciens vainqueurs du GPD. Ils seront une dizaine : Gabriel Borra (1960), Arthur De Cabooter (61), Michael Wright (64), Christian Callens (70), Walter Planckaert (76) - et peut-être Jo, son neveu qui avait gagné en 95 -, Robert Mintkewicz (77), Jean-Philippe Pipart (79), Bert Roosems (2003). Sans oublier les trois derniers vainqueurs, avides d'une nouvelle victoire : Jimmy Casper (2005 et 2006), Sébastien Chavanel (2007) et Edvald Boasson-Hagen (2008), très en forme puisqu'il a gagné hier Gand-Wevelgem.

Le 50e GPD se court dans tout juste une semaine (le jeudi 16 avril). La présentation officielle est prévue demain, à 19 heures, à la salle des fêtes de la place Baudin. Auparavant, dès 16 heures, personnalités et invités visiteront l'exposition du Photo club de Denain (dont une partie est consacrée au GPD) aux galeries Picasso, puis se rendront en mairie, vers 17 heures, pour une séance de dédicaces par Daniel Fertin. À noter que sur place, le public pourra acheter (et donc faire signer) le livre au prix de 22 E.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?