Des espoirs et des plans pour les Planet Energy aux Canadiens

Daniel FERTIN

Deux jours après un Tour de Beauce qui n'aura pas été un grand cru pour la formation Planet Energy, faut-il le rappeler, la seule équipe continentale canadienne participait à la seconde manche des Mardis cyclistes de Lachine et les médias canadiens présents avaient préféré le sensationnalisme du vainqueur du Tour 2006 déchu pour dopage, plutôt que d'insister sur les 3 coureurs de Steve Bauer présents dans les 5 premières places de la course de Tino Rossi. « C'est important pour nous car plusieurs commanditaires sont présents et c'est bon pour le moral de l'équipe » reconnaît Josée Laroque à l'approche d'un retour sur les routes beauceronnes pour les Championnats canadiens.

photo : Guy Maguire, info@veloptimum.net
Keven Lacombe l'emporte aux Mardis de Lachine le 23 juin 2009
photo : Guy Maguire
cliquez sur la photo pour voir l'agrandissement

Selon les uns, le parcours serait plus facile qu'en 2007 et 2008, également en Beauce mais « ce seront les circonstances de la course et les coureurs qui feront en sorte si cela sera difficile ou pas » poursuit Josée en reconnaissant toutefois que la difficulté pour les Planet Energy sera l'attente. Les autres équipes, quelques individuels vont-ils vouloir contrôler ? « Pour nous, peu importe si la course évolue en attaque ou en sprint final, nous avons des coureurs qui peuvent gagner peu importe le déroulement de la course » poursuit la Québécoise. Le Québec justement il en sera encore beaucoup question dans cette formation largement représentée par des coureurs à la fleur de lys. Avantage ou inconvénient ? « Ça peut être un inconvénient là où la pression de bien faire dans sa propre province. L’avantage c’est qu’ils courent sur leur territoire, ils connaissent le terrain et la plupart des coureurs québécois y participeront » de poursuivre l'assistante de celui qui vient de fêter ses cinquante ans et qui accepterait bien un maillot à la feuille d'érable comme cadeau d'anniversaire !


Steve Bauer.
photo : Daniel Fertin

Pour bien se préparer tout le monde retournera en Beauce dès le 24 ou 25 juin pour préparer des plans et surtout, ce qui est le plus important, les appliquer et les respecter. « Bien sûr la course évoluera et nous aurons à être flexible et réagir selon les circonstances sans oublier que nous pouvons aussi créer ces circonstances », conclue Josée avant de nous citer quelques hommes qui se dégagent en vue de ces Championnats qui seront les premiers que l'équipe abordera comme seule équipe continentale au départ.

Parmi ses favoris, elle cite bien sûr Ryan Roth, vice-champion derrière Svein Tuff pour le clm, elle nous parle aussi de François Parisien mais le Repentignois aura-t-il retrouvé la forme après une fin de Tour de Beauce plutôt difficile ? Quant à la course sur route, Josée ne s'aventure pas trop en affirmant que « c'est plus difficile à dire qui sera là au bon moment ». Pourtant une chose est certaine, si un Planet Energy gagne, en échappée ou au sprint, cette victoire sera un peu québécois grâce aux vélo Argon 18 !

NB : Andrew Randell ne sera pas présent pour les Nationaux suite à sa blessure au Championnat International de Philadelphie (UCI 1.HC).


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?