Les premières courses de Simon Lambert-Lemay en Belgique

Daniel FERTIN

Depuis la fin de la semaine dernière Simon Lambert se trouve avec la plus grosse partie de sa nouvelle équipe Davo dans le Sud méditerranéen de l'Espagne à Benidorm. Sur les routes qui avaient vu Gianni Bugno devenir pour la seconde fois Champion du Monde en 1992 il participe au stage d'avant saison où il découvre ses nouveaux équipiers.

Après avoir récupéré son nouveau vélo, un Ridley, il a très vite redécouvert les routes d'Europe. « Plus de 5 heures de route à plus de 33 km/h c'est bon » nous communiquait-il au soir du premier jour pendant lequel il avait (déjà) grimpé 3 cols. Le lendemain, même programme, son directeur sportif, Kurt Van De Wouver (professionnel de 1994 à 2006) avait programmé 4 heures de selle avec cette fois un col de 6 km à monter à bloc, puis le jour suivant 6 heures « avec un bon tempo et quelques cols encore » continue Simon. Ce jour, c'était un peu repos « cela fait du bien, on était tous un peu crammés » avoue le coureur de Longueuil.

Ce stage, en plus d'accumuler les kilomètres, vise aussi à faire se connaître les différents coureurs en ce début de saison. Pour les Belges, tous des Flamands, ils courent ensemble ou l'un contre l'autre depuis des années mais pour Simon il s'agit de découvrir ceux avec qui il va partager toute sa saison. Tout en chahutant avec ses nouveaux coéquipiers, Simon nous présente quelques uns de ses coéquipiers. « Ce qui est bien c'est qu'ils parlent presque tous anglais, c'est plus pratique ». Dans l'équipe Simon va retrouver Roy Jans qui l'avait battu l'an passé au sprint lors du Tour du Condroz à Liège mais l'équipe sera surtout articulée autour de Walt De Winter qui effectue cette saison sa dernière année chez les espoirs.


Roy Jans l’emporte devant Simon Lambert Lemay au Tour de Condroz 2008

Les programmes de course sont maintenant établis pour les premières épreuves. Pour l'ouverture sur la Beverbeek Classic Simon n'est pas retenu mais le lendemain, le dimanche 1er mars, il sera au départ de Bruxelles – Opwijk, 59ème édition d'une classique « espoirs » au palmarès de laquelle on peut remarquer les plus grands espoirs du cyclisme comme Merckx en 1964 ou plus proche de nous Geert Steegmans en 2001. Quant au vainqueur de l'an passé, Jans Bakelants, vainqueur final du Tour de l'Avenir 2008, il est déjà annoncé comme un futur grand. Le dimanche suivant, une autre course belge attendra Simon, Bruxelles Zepperen, encore une course remportée en 2001 par Geert Steegmans. Un bien joli programme !


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?