Scott Zwizanski avait bien réglé sa montre

Daniel FERTIN

Saint-Georges, le 12 juin 09 - Aujourd’hui le Directeur sportif de Planet Energy, Steve Bauer, fête ses 5O ans. Un anniversaire très arrosé, mais essentiellement par la pluie, qui a accompagné cette demi-étape au départ et à l’arrivée de l’école secondaire Notre-Dame-de-la-Trinité.

Aux deux premières places du classement général, les deux Colombiens comptent bien défendre leur place. Lors de la première étape, on les a vus mener une longue poursuite sur la route en direction de Lac-Etchemin et une performance de Camilo Suarez, le spécialiste au sein de l’équipe des Andes, viendrait couronner une première partie de course déjà bien remplie.

Le stationnement de l’école avait pris des airs de camping avec les différentes tentes installées pour l’échauffement des coureurs, alors que les équipes les plus chanceuses, ou les plus rapides, investissaient les entrées pour s’abriter.

Au rang des favoris le Québécois David Veilleux, triple champion du Canada de la spécialité, effectue ce matin son premier contre-la-montre de la saison et ne peut encore estimer sa valeur sur ce type d’effort. Cependant, il est très confiant pendant l’échauffement, au milieu de ses coéquipiers qui s’apprêtent à vivre une matinée de rêve.

Trois coureurs de la formation Trek Livestrong s’installent vite aux trois premiers rangs de l’étape. Les hommes d’Axel Merckx sont en forme, Jesse Sergent, qui vient de faire un excellent Paris-Roubaix espoirs, signe le premier temps provisoire, en 26 minutes et 52 secondes, Sam Bewley, très en vue hier sur la route du mont Mégantic, en 27 minutes et 30 secondes et troisième, le Canadien de l’équipe, Cody Campbell, en 28 minutes 15 secondes. Cette position allait durer assez longtemps.

David Veilleux (Kelly Benefit) signait un excellent temps, le cinquième provisoire en 28 minutes 26 secondes. Pourtant les meilleurs n’étaient pas encore partis. Caleb Fairly (Felt Holowesko Garmin U23), puis Matt Bell (équipe du Canada) et, surtout, le Brésilien Ottavio Bougarelli (Garneau Club Chaussure) entraient eux aussi dans les temps de référence.

Mais alors que la pluie venait de cesser, que le soleil venait d’apparaître et que le maillot jaune avait pris la route, Phil Zajicek (Fly V Australia) remettait les pendules à l’heure en s’emparant du meilleur temps provisoire, en 26 minutes et 48 secondes. Il ne restait plus à savoir si les Colombiens allaient être transcendés par le port des différents maillots avec lesquels ils sont habillés. Un bolide surgissait alors sur une route un peu moins mouillée, l’Américain Scott Zwizanski (Kelly Benefit) signait alors un temps qui n’allait plus pouvoir être battu, en 26 minutes et 26 secondes. Avec ce temps canon, l’ancien maillot jaune colombien devait accomplir une performance exceptionnelle pour conserver son précieux maillot. On le sait, les grimpeurs colombiens s’améliorent de plus en plus sur la route, mais ici, Darwin Atapuma ne pouvait rien contre la fusée américaine. L’équipe de Jenaro Leguizamo perd le maillot jaune, mais conserve le maillot à pois pour Sergio Luis Henao et le rouge pour Darwin Atapuma.

Chez les Québécois, le local Ugo Lapierre (équipe du Québec), sur ses routes d’entraînement, termine 61ème de l’étape et se positionne au 71ème rang. C’est toujours David Veilleux (Kelly Benefit) qui mène pour les coureurs québécois au 34ème rang, devant Charles Dionne (Fly V Australia) au 37ème et Bruno Langlois au 44ème. Le premier Canadien du jour, Ryan Roth (Planet Energy), est aussi le premier au classement général à la 9ème place.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?