Une longue échappée gagnante !

Daniel FERTIN

Saint-Georges, le 10 juin 09 - La seconde étape, celle de Thetford-Mines, inédite cette année, inquiétait la majorité des coureurs ce matin, non pas par son côté novateur, mais surtout par la pluie fine qui tombait sur le stationnement du stade de la ville.

Ce sont Darren Lapthorne (AUS – Rapha Condor), Phil Cortes (CAN – Garneau-Club Chaussure) et Peter Stetina (USA Felt Holowesko Parners-Garmin U23) qui sont montés sur le podium de l’étape. Ceux-ci ont complété l'étape de 160,6 km en 4h01m22s.

Le maillot jaune et le maillot blanc du meneur aux points demeurent à Danilo Wyss (SUI – BMC Racing), le maillot rouge du meilleur jeune et le maillot à pois du meilleur grimpeur restent dans les mains de Chad Beyer (USA - BMC Racing).

Jean-François Racine, qui court le Tour régulièrement depuis 1999, nous avouait tout en se préparant qu'il n'aimait pas la pluie et que la première partie de l'étape allait être dure. Quant à Charles Dionne, également sur le stationnement, il ambitionnait de conserver sa place de premier Québécois au classement général pour ses deux meneurs que sont Ben Day et Bernard Sulzberger, tous deux échappés hier.

Un nouveau Québécois a fait ce matin son apparition dans la caravane. Dominique Perras, le tout jeune retraité des pelotons, était ce jour, pour la seconde fois après le Tour de Nouvelle-Zélande, le nouveau Directeur Sportif de la sélection du Canada. Vingt années après sa première participation chez les cadets, il est tout heureux de diriger une équipe.

Un seul non partant est à noter, le Letton Indulis Bekmanis est certainement fatigué après la Coupe des Nations à Saguenay. Dès le départ, sur une très longue ligne droite de 1,8 kms en montée, c'est un Colombien qui prend naturellement la fuite sur un terrain favorable pour lui. Le festival colombien de la veille en fin d’étape va-t-il se poursuivre à la sortie de la ville dès le début de l’étape ? Très rapidement il est repris. Comme hier la course partait rapidement. Au premier GPM, Chad Beyer, le maillot blanc à pois rouges, marquait encore les points de la seconde place derrière Raymond Kreder (Felt Holoweko Partners Garmin U 23), il tissait encore un peu plus les mailles de son maillot à pois.

Le premier abandon de la journée devait être noté au km 16: Scott Tietzel (DLP), et c'était le moment choisi par 5 coureurs pour prendre la fuite. Peu de grosses écuries étant représentées à l'avant, tout le monde était repris rapidement. Au km 27,3 le premier pont de bois était passé sans encombre par un peloton groupé.

Dans la côte de Saint Julien, c'est Simon Lambert-Lemay (Québec) qui attaquait au pied de la bosse, il était rapidement rattrapé par Walker Savidge (Felt Holoweko Partners Garmin U 23), puis par tout le peloton qui ne voulait pas donner de bon de sortie aux courageux du matin. Dans la suite de la côte, les Colombiens étaient encore devant. Dans la même côte, Philip Martz (DLP) rejoignait son équipier dans la voiture balai. L’équipe ne possédait dès lors plus que 3 coureurs en course.

Sur la route 216, au km 31,5 le peloton autorisait enfin deux coureurs à prendre la fuite, l'Américain Peter Stetina (Felt Holoweko Partners Garmin U 23) et l'Australien de la formation Rapha Condor. Derrière, au prix d'un effort violent de 10 kilomètres, le Canadien Phil Cortes (Garneau) réussissait à revenir sur les deux fuyards. On ne le savait pas encore, mais la bonne échappée avait pris corps.

Phils Cortes, coureur du Nouveau Brunswick, passait même en tête du 2ème GPM. A ce moment là, au km 71, les fuyards avaient 3 minutes et 50 secondes d'avance. Les hommes de la BMC allaient commencer à embrayer car le maillot jaune n'avait ce matin que 4 minutes 45 secondes d'avance sur le meilleur de l’échappée, le prometteur et désigné leader de son équipe, Peter Stetina. Pourtant l'écart augmentait, les 3 hommes se relayant parfaitement en passant le sommet du 3ème GPM de la journée remportée par Darrren Lapthorne.

Au bas de la descente suivante la course allait être neutralisée pendant 5 minutes 48 pour la traversée dangereuse et glissante d’un pont en bois. Dès la reprise de la course, les BMC commencaient vraiment à prendre les choses en main. L’écart diminuait rapidement au km 105,8, le premier sprint de la journée allait être remporté par le jeune Peter Stetina. La Guadeloupe est traversée devant une foule nombreuse, mais l’écart passe à 3 minutes 57. Stetina doit changer de vélo et ensuite procéder à quelques réglages pourtant il remporte encore le dernier sprint de la journée. La Colombie et Planet Energie viennent aider les BMC. Il n’est plus qu’à 1 minute 20 à l’entrée du circuit final. Darren Lapthorne place une attaque sèche à 2 kms de l’arrivée. Il ne sera pas revu et lève les bras en vainqueur.

Le premier québécois de l’étape, Charles Dionne, finit 4e et Martin Gilbert finit à la 8e place.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?