photo : Guy Maguire, info@veloptimum.net
Martin Gilbert
photo : Guy Maguire

Martin Gilbert : « chaque coureur va avoir son rôle cette année »

Daniel FERTIN

Tout le monde se souvient des aventures de Martin Gilbert lors des derniers Jeux Olympiques dont la logistique reste pour le Châteauguois le moins bon souvenir de l'année écoulée. Par contre, pour le pistard, Pékin demeure le meilleur moment. « Les Jeux, depuis longtemps je voulais réaliser cet objectif et j’ai vécu un moment inoubliable là-bas. C’est vraiment une compétition et une rencontre internationale hors du commun ». Les Jeux étant son objectif principal, Martin tire donc, grâce à ce mois d'août en Chine, un bon bilan de sa saison. « J’aurais aimé mieux faire à cette course mais je crois que nous avons couru pour gagner et non seulement pour bien faire et nous sommes passés près avec notre tour d’avance à mi-course ». Avec le recul du temps, celui qui vient d'être fêté dans sa ville de Châteaugay, reconnaît que ce « focus » sur la piste a freiné ses performances sur route « mais je me reprendrai l'été prochain ».


Martin Gilbert aux Jeux olympiques de Pékin
photo : Rob Jones, Canadian Cyclist Tous droits réservés

Il va maintenant quitter les formations américaines qu'il côtoyait dernièrement afin d'intégrer l'équipe Team R.A.C.E. Pro et il reconnaît que « Steve Bauer lui-même a été une motivation pour rejoindre l'équipe ». Comme les autres de la formation, Martin se montre très motivé par le fait de porter le maillot d'une équipe canadienne et québécoise avec des commanditaires et des coéquipiers canadiens et québécois. Selon lui, « avoir un esprit d'appartenance à ton équipe peut augmenter les performances ». Il est d'ailleurs persuadé que les Québécois courent avec émotion, un sentiment qu'il n'a pas retrouvé dans ses équipes américaines et il avoue même : « Je crois qu’avec ces émotions, la motivation et des amis comme coéquipiers il est possible d’aller chercher un 20% de plus ».

Ses futurs coéquipiers québécois sont aussi ses amis et il est très content de les retrouver après quelques années à courir les uns contre les autres. « Je crois que chaque coureur va avoir son rôle cette année et que le tout sera très bon. De plus, Keven à bien décrit les coéquipiers ».

La saison va débuter avec la Vuelta de Cuba ensuite les objectifs vont être de prendre de la forme tranquillement pour aller vite au mois de juin. Martin serait motivé pour participer en 2009 à la course de Philadelphie, au Tour du Missouri et aux Championnats canadiens.

La formation R.A.C.E. Pro manquait de sprinters dans son effectif et avec Keven il est prêt à endosser ce rôle mais ne peut évidemment savoir à ce jour quel sera le leader : « Le plus vite à chaque course sera le sprinter du jour. Souvent la décision se prend dans les derniers kilomètres ». Encore un bel exemple de l'esprit d'équipe et de la motivation qui va régner au sein de la formation de Josée Larocque et Steve Bauer.

En attendant, Martin, étudiant à l'Université de Montréal, sera peut-être présent sur les routes européennes si sa formation tente une nouvelle fois l'aventure comme en 2008. L'Europe, il connait déjà en ayant participé à divers Championnats du Monde. En Belgique conclue-t-il « les cyclistes sont des durs à cuire mais ils m'ont enseigné la dureté du mental ».


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?