photo : Cycle Sport Management Inc

Joël Dion-Poitras : « Je suis prêt à faire les efforts qu'il faut »

Daniel FERTIN

Nous avions quitté Joël quelque part sur un des monts des Flandres, le Nokereberg précisément. Ce jour-là, Joël participait à la dernière course de son printemps en Europe, il roulait parmi les meilleurs du peloton européen. Il y avait là quelques équipes du Pro Tour mais aussi toutes les meilleures équipes continentales pro du royaume de Belgique. « Cette expérience m'a beaucoup apporté dans le Tour de l'Avenir » constate Joël avec le recul tout en reconnaissant qu'il a encore beaucoup à faire pour être compétitif à ce niveau. « Je suis prêt à faire les efforts » poursuit le seul Québécois de l'équipe au début de la saison écoulée.

Finalement pas réellement satisfait de la saison, une première année pour lui qui s'est déroulée de mars à septembre, Joël a toutefois compris ce qu'était une vraie saison de cycliste pro. Il avait visé d'être en forme en juin et de participer aux Championnats du Monde, il a réussi à être sélectionné en Italie mais nous sommes sûrs qu'il mettra tout en oeuvre pour être encore plus devant dès 2009 comme il l'a fait en France sur le Tour de l'Avenir qui demeure et de loin son meilleur souvenir. « J’ai eu énormément de plaisir à le courir et à souffrir » déclare le sixième du dernier Montréal Québec.


photo : Cycle Sport Management Inc

Celui qui ne se voyait pas quitter une formation qui a une excellente vision et beaucoup d'avenir, a justement vu arriver François Parisien dans son équipe en cours de saison d'une façon très positive. « C'est lui qui m'a permis d'intégrer le Team Race Pro et qui m'a conseillé alors que je passais une période difficile en cours de saison ». Joël juge aussi l'arrivée des coureurs québécois comme une force pour l'équipe, il voit d'ailleurs l'esprit d'équipe souffler sur la formation un peu comme à la CSC ou chez Garmin. « on va s'en servir » insiste-t-il. Selon lui, l'arrivée de Martin et de Keven va combler le manque de purs sprinters dans l'équipe, quant à Eric et Bruno, deux de ses équipiers en 2007, il est très heureux de bientôt revoir leurs styles agressifs en course.

Avec Steve Bauer « le meilleur cycliste du Canada, un des tops de l'époque » comme exemple pour lui, le Cowansvillois pense déjà à revenir sur les routes européennes pour poursuivre son apprentissage.

Comme d'habitude Joël va maintenant passer une partie de son hiver au soleil de la Georgie pour préparer une saison dont il n'a pas encore le programme bien établi mais qu'il espère bien meilleure que celle qui s'achève, ne serait ce que pour gagner sa place en 2010. En attendant, Joël va se remettre au travail en espérant participer dès cette année au Tour de Beauce et encore une fois au Tour de l'Avenir avec l'équipe nationale.


photo : Cycle Sport Management Inc


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?