Simon Lambert-Lemay s'est échappé sur le Troféo Karlsberg

Daniel FERTIN

« Aujourd'hui on a fait une meilleure course, on a participé au lieu d'être passif comme hier » se réjouit ce soir Simon Lambert après la seconde étape.

Comme d'habitude la course est partie très vite, une échappée de trois coureurs se forme. Le Québécois, au milieu du peloton, ne les voit pas partir, quand il s'en aperçoit, il est trop tard.

Ce sont les Polonais et les Danois qui assurent le tempo pour reprendre finalement les fuyards. Devant, un équipier américain de chez Hot Tubes, Nick Bax, en profite pour marquer des points qui lui permettront ce soir d'endosser le maillot du meilleur grimpeur.

L'échappée est reprise avant les circuits terminaux. Lors du premier des trois passages sur la ligne, au ravito, tout d'un coup tout le monde ralentit après avoir roulé à vive allure jusque là. Simon se dit qu'il est temps de partir, il s'échappe mais malheureusement personne ne l'accompagne.

Il reste devant une quinzaine de kilomètres, avec un maximum d'une minute trente d'avance sur le peloton. Dans ces conditions l'équipe polonaise ne peut laisser faire, il sera repris après une très longue descente qui aura duré trop longtemps pour un coureur solitaire face à un peloton organisé.

Pourtant, dans le dernier grimpeur, Simon doit continuer à rouler. « Ça pétait de partout, sur un très long faux-plat, je devais boucher les trous » nous précise-t-il, tout heureux d'avoir pu conserver son rang au classement général.

Pour conclure Simon nous donne des nouvelles de son coéquipier Cody Campbell qui a chuté mais qui repartira demain pour le contre-la-montre le matin et l'épreuve en ligne de l'après-midi. « Cela m'aura permis de me tester mais je ne pouvais rien faire contre un peloton, j'aurais aimé être accompagné dans ma tentative » .


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?