Bien sûr les vélos Eddy Merckx sont exposés en Belgique
photo : Daniel Fertin

Deux salons pour une même passion

Daniel FERTIN

Deux salons à quelques kilomètres l’un de l’autre. L’un sur trois journées en Flandres à Courtrai (Belgique), le second sur une seule journée à La Bassée au sud de Lille. Belle concurrence ? Je ne pense pas. Autant le salon Vélofollies est un véritable salon organisé par des professionnels avec des stands de professionnels, autant le salon du vélo est convivial car organisé depuis une quinzaine d’années par une équipe de copains, les cyclotouristes de La Bassée.

En Belgique on utilise l’espace de Courtrai Expo, de l’autre côté de la frontière on fait avec les moyens du bord, c’est à dire deux salles de sport et un chapiteau chauffé, mais des deux côtés les amoureux de la petite reine se sont donnés rendez-vous. Certainement plus de pratiquants côté français où chacun des exposants propose des prix spéciaux à l’occasion mais à Vélofollies ce ne sont pas les revendeurs que l’on retrouve mais les différentes marques venues exposer leurs dernières nouveautés.

Autres attractions outre-Quiévrain des animations autour du vélo comme les pistes et les compétitions de BMX, les séances d’autographes des coureurs professionnels alors qu’à La Bassée le public aura tout loisir de rencontrer au détour d’une allée quelques uns des anciens professionnels de la région venus tenir dans la matinée l’Assemblée Générale de leur amicale.


Retrouvailles d’anciens pros français Bernard Delaurier et Henri Duez
photo : Daniel Fertin

Dans les deux salons tout est fait pour nous faire découvrir le vélo et ses dérivés. En Belgique le vélo est une tradition, le cyclisme presque une religion si on en juge par le nombre de pratiquants venant communier chaque printemps sur les routes flandriennes alors qu’en France, dans le Nord en particulier, ces pratiquants se retrouvent chaque dimanche matin pour une randonnée entre copains.


En Flandres il est normal de retrouver le maillot vert et le vélo de Tom Boonen
photo : Daniel Fertin

Vélofollies, La Bassée, une visite s’imposait mais le plus important sera de reprendre, dès l’hiver fini, la route de belles et bénéfiques promenades à vélo. A bientôt sur les routes.


Vous vous demandez qui est la cycliste de gauche, hein ?
Tout ce qu’on peut vous dire c’est que le cycliste de droite est Nico Mattan, un ancien pro.
photo : Daniel Fertin

D’autres photos


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?