François Parisien s’est encore montré !

Note du webmestre :
L'ami Daniel Fertin nous avait promis en préambule de son entretien avec François Parisien, il y a semaine, de le retrouver au Circuit franco-belge qui a démarré aujourd'hui. « Chose promise, chose due » de nous indiquer Daniel !


photo : Daniel Fertin

Vingt-et-une équipes (dont douze du ProTour) s’étaient données rendez-vous à Maubeuge – la frontière franco-belge – pour la première étape de ce circuit franco-belge qui reliait Maubeuge donc à Quiévrain - sur la frontière belgo-française.

Nous avions laissé François Parisien sur de bonnes sensations au Tour de la Somme et il nous avait dit s’être particulièrement bien entraîné pour cette épreuve de quatre jours. Sur la ligne de départ il était tout heureux de m’annoncer qu’il avait découvert la veille un secteur de pavés du célèbre Paris-Roubaix, il les avait bien passés mais retenait surtout la nouvelle expérience cycliste qu’il venait de vivre comme un enfant s’émerveille des acquis qu’il accumule au cours de sa scolarité. Dommage, je n’étais pas présent pour vous transmettre les photos !


Derniers réglages avant le départ.
photo : Daniel Fertin

Le départ est donné très rapidement et dès les premiers kilomètres les communiqués annoncent souvent la présence de François dans de nombreuses tentatives d’échappées. « Je me sentais bien, mais on aurait dit que les grosses équipes voulaient contrôler les débats » nous confiait-il après l’arrivée.

En effet, au panneau des 50 kms parcourus, une cassure se produit, d’abord 18, puis 22 et enfin 29 coureurs sont partis. Devant, 17 équipes sont représentées « c’était juste après une bosse, à chaque fois cela revenait, cette fois je n’étais pas dedans car je venais juste d’être repris et cela ne revient pas » raconte François.

Dans l’échappée, beaucoup de grosses équipes sont représentées avec en particulier quatre Quick-Step Innergétic, l’équipier américain de François Danny Pate est également devant. L’avance du groupe varie beaucoup mais à l’amorce des trois circuits locaux de 15 kilomètres on aurait pu croire à la fin de cette échappée. Il y a des bordures partout, François passe dans un second peloton où cependant rien ne semble perdu.

Pour aller à la gagne, les échappées doivent se séparer. Un groupe de 16 d’abord s’isolent en tête. Puis 7 et enfin 3 hommes passent ensemble la flamme rouge du dernier kilomètre : Kevin Van Impe (le neveu de Lucien, vainqueur du Tour 1976), Danilo Hondo très en forme en ce moment et Olivier Kaisen, le wallon de chez Davitamon-Lotto. Kevin Van Impe part seul pour éviter le sprint et l’emporte légèrement détaché.

Dans le dernier tour de 15 kms, le peloton constatant sa perte se rélève et finit, avec François Parisien en son sein avec 5 minutes de retard. « Cinq minutes, c’est bien pour moi, demain je pourrai attaquer, je ne serai pas trop marqué » pensait l’ancien Champion du Canada.


photo : Daniel Fertin

Demain, deuxième étape entre Ghyvelde (en France, sur la côte près de Dunkerque) et Poperinque en Belgique avec le Monteberg, le Mont Rouge et trois fois le Mont Noir. Une étape pour François ?

Classement de l'étape :
1. Kevin Van Impe (Bel - Quick Step-Innergetic)
2. Danilo Hondo (All - Team Lamonta)
3. Olivier Kaisen (Bel - Davitamon-Lotto)

Daniel FERTIN


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net