Alexis Gougeard
photo de Direct Vélo fournie par l'athlète

Note du webmestre : l'ami Daniel Fertin, qui a déjà  couvert sur place le Tour de Beauce et le Tour de l'Abitibi, ne sera pas au Saguenay
en fin de semaine mais il a le numéro de téléphone de plein de coureurs français, jeunes et moins jeunes, et il nous a aimablement proposé
de brefs portraits des membres de l'équipe de France qui vont participer à  la Coupe des Nations Ville de Saguenay à  compter de vendredi prochain.

Alexis Gougeard : « Saguenay, un de mes meilleurs souvenirs »

Daniel FERTIN

Alexis Gougeard a la particularité d'être le seul coureur de l'équipe de France évoluant en Nationale 2 mais il est aussi le seul Champion régional de son comité, la Normandie en l'occurrence ! En fait, le club où il évolue depuis toujours, l'US Sainte-Austreberthe Pavilly Barentin, a dû quitter provisoirement l'élite nationale française car il était la réserve de l'équipe pro Véranda Rideau. « Mais on espère remonter au plus vite » commente le coureur, à la veille de débarquer pour la deuxième fois à la Coupe des Nations Ville de Saguenay.

Avec son premier titre de Champion de France du chrono chez les juniors (il en gagnera deux), l'épreuve québécoise est l'un de ses meilleurs souvenirs de sa jeune carrière. Cette année, son compteur est déjà bien alimenté avec 3 victoires avant son titre régional de dimanche dernier, le Tour de la Manche, une étape au Tour du Mené et une à Loire Atlantique. Avec en plus 5 places de 2 et 2 places de 3, Alexis Gougeard reconnaît qu'il est actuellement en forme.

« Pour venir à Saguenay je me suis préparé comme d'habitude, j'ai coupé un peu pour être frais et comme j'ai déjà roulé là-bas je connais le circuit très sélectif, c'est un parcours que j'apprécie particulièrement et même si le niveau est annoncé plus élevé l'équipe se battra » poursuit-il. Depuis qu'il est sélectionné en équipe de France, il connaît parfaitement tous ses futurs équipiers « à part Romain Combaut, que je connais, mais avec lequel je n'ai jamais couru sous le maillot tricolore ».

Rouleur puncheur, il s'était fait une réputation de spécialiste du contre-la-montre dans ses années chez les juniors, où il avait même été vice-Champion d'Europe de la discipline. L'an passé, stagiaire pro, il avait disputé quelques épreuves au plus haut niveau à partir du mois d'août mais il ne voulait pas griller les étapes. En début 2013 il a signé une convention d'objectifs avec la formation AG2R La mondiale (celle d'Hugo Houle) mais celui qui avait commencé par le foot dans sa Normandie natale continue à travailler dur pour réussir dans la voie qu'il s'est tracée.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?