Romain Combeau
photo : Camille Nicol, fournie par l'athlète

Note du webmestre : l'ami Daniel Fertin, qui a déjà  couvert sur place le Tour de Beauce et le Tour de l'Abitibi, ne sera pas au Saguenay
en fin de semaine mais il a le numéro de téléphone de plein de coureurs français, jeunes et moins jeunes, et il nous a aimablement proposé
de brefs portraits des membres de l'équipe de France qui vont participer à  la Coupe des Nations Ville de Saguenay à  compter de vendredi prochain.

Romain Combeau : « Je suis un guerrier »

Daniel FERTIN

Quand il s'élancera le vendredi 7 juin Romain Combaud portera pour la deuxième fois le maillot de l'équipe de France. Cependant, pour la troisième saison il représente une autre équipe de France, celle de l'Armée de Terre avec son superbe maillot camouflage !

Comme son père et son oncle, tous les deux anciens coureurs, il choisit très jeune le cyclisme dans des clubs de sa région avant de partir au Guidon Chalettois dans le Loiret. « Dans la famille, tout le monde fait du vélo, ma mère, mes soeurs, pour nous c'est presqu'une tradition » poursuit le militaire.

C'est au pays de l'annonceur du Tour de France Daniel Mangeas que Romain avait porté pour la première fois le maillot tricolore à l'occasion d'une manche de la Coupe de France où il avait couru au milieu des pros. Il se prépare activement actuellement pour la Coupe des Nations ville de Saguenay en ayant pris des infos auprès de son ami Julian Alaphilippe, vainqueur de la 3ème étape en 2012. « Je devrais être en forme, nous n'avons pas encore eu les consignes de l'équipe mais je suis un guerrier et un combattant et d'après ce que j'ai appris le parcours devrait me convenir » nous indique celui que l'on définit comme coureur passe partout.

Il ne connaît pas encore tous ses futurs équipiers « seulement quelques uns » précise-t-il mais il a déjà plusieurs fois prouvé dans sa carrière qu'il avait un sens collectif. C'est d'ailleurs une victoire d'équipe qu'il cite comme un souvenir de sa jeune carrière. « À Manche Atlantique j'avais fait deuxième derrière mon équipier Yann Guyot en Bretagne, le pays du cyclisme, juste quelques jours après le décès de Clément Le Bras ». Ce jour-là, Romain avait prouvé que le cyclisme se faisait aussi au mental.

Le 13 février de cette année le soldat de première classe avait bien débuté l'année en remportant la première étape de la Boucle du Haut Var et comptait sur une sélection en équipe de France pour le Tour de Toscane (Italie). Malheureusement pour lui l'épreuve fut annulée et il est bien disposé à démontrer ses qualités sur le sol québécois.


Romain Combeau
photo : Marine Comby, fournie par l'athlète


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?