Daniel FERTIN

Il a levé 139 fois les bras en vainqueur entre 1989 et 2002. Il a été le numéro un mondial et demeure encore à ce jour une des références du cyclisme français pour lequel il est actuellement sélectionneur national.

Après Le Poulidor, Le Hinault, Le Jalabert vient très agréablement compléter une série que les éditions Jacob-Duvernet consacre aux plus grands champions. Cet éditeur, dont le catalogue cycliste commence à devenir impressionnant, est ancré historiquement au monde de la presse. Ainsi, la première partie de cet ouvrage richement illustré retrace la carrière de celui qui fut, entre autres, 2 fois maillot à pois du Tour au travers d'articles de journaux de l'époque. Bien évidemment, rien n'est oublié, la première victoire pro au Tour d'Armorique, les étapes sur le Tour, la chute d'Armentières, Milan San-Remo, Mende, le maillot arc-en-ciel contre-la-montre, la Vuelta, .... A chaque fois, le consultant de France Télévisions analyse « avec le recul » les différentes phases de sa longue carrière.

Dans un autre chapitre, beaucoup plus intimiste, Laurent Jalabert évoque ceux qui l'ont aidé à progresser et ces témoins nous donnent quelques éclairages sur celui qui aura brillamment marqué son passage dans les rangs professionnels par un palmarès hors-norme. Ici, entre autres, les parents du champion, son frère Nicolas, son ami Philippe Crépel, nous parlent de leurs relations avec celui qui jusqu'à ses derniers coups de pédales en 2002 était un compétiteur redouté. Dans cette partie, Laurent, avec le sens de la communication qu'on lui connaît depuis qu'il officie à la télévision, évoque aussi ceux qui ont été importants pour lui, notons par exemple ses deux directeurs sportifs Manolo Saiz et Bjarne Riss, mais aussi Bernard Hinault ou tout simplement un de ses derniers coéquipiers Raphaël Jeune.

Dans cet ouvrage ou la qualité des photos rivalise avec les textes de Jean-Paul Vespini, Laurent Jalabert se confie sans retenue. Il porte un jugement parfois critique sur les champions qu'il a côtoyés tels Lance Armstrong, Marco Pantani, Gianni Bugno, Michele Bartoli ou Abraham Olano.

Pour la première fois, il évoque sa séparation douloureuse d’avec son directeur sportif Manolo Sainz, de l'équipe espagnole Once, son enfance, son côté superstitieux, ses relations avec Laurent Fignon comme consultant à la télévision.

Cet album collector est aussi l’occasion pour Laurent Jalabert d’ouvrir son armoire à souvenirs en présentant ses maillots, quelques photos personnelles, ses premières licences, ses premières coupes, une magnifique promenade dans une vie passionnée et passionnante.

Christian Prudhomme, qui a commenté un grand nombre de victoires de Laurent Jalabert, signe, pour cette pièce indispensable dans une bibliothèque cycliste, une vibrante préface.

Le Jalabert, aux éditions Jacob Duvernet (album hommage du sport)
ISBN 9-782847-244069 25,90 €


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?