Daniel FERTIN

Admirateur de Jacques Anquetil qu'il avait eu le plaisir d'apercevoir au départ de Nantes à l'occasion du Tour de France 1957, Cyrille Guimard passe cependant chez les pros dans le « clan » adverse au sein de l'équipe Mercier en 1968. Cette année là il est donc l'équipier de Jean Stablinski qui va finir sa longue carrière. Cyrille Guimard écrit lui les premières lignes d'une vie professionnelle entièrement dédiée au cyclisme.

Il gagne sa première course chez les rémunérés très rapidement à Saint-Tropez et se souvient que Jacques Anquetil l'avait fait gagner !

Très jeune le futur manager actuel de l'équipe Lille Roubaix Métropole est attiré par l'entraînement et la formation des jeunes et il sera, à l'âge de 17 ans, dans un des premiers stages au CEPS de Poitiers. Plus tard, il participera aux premières formations de Conseillers Techniques Régionaux...

Tout au long des 350 pages de son livre « Dans les secrets du Tour de France » il ne nous raconte pas sa vie de cycliste telle qu'un biographe aurait pu le faire. Beaucoup le considèrent comme l'homme le plus influent du milieu, il a levé les bras 94 fois chez les pros, a porté le maillot jaune mais aussi le vert (tout le monde a en mémoire le Tour 1972). Il a été Champion de France de cyclo-cross avant de devenir le Directeur Sportif de 3 vainqueurs du Tour de France (1 fois avec Lucien Van Impe, 4 fois avec Bernard Hinault, 2 fois avec Laurent Fignon). Bien évidemment, le médaillé de bronze des Championnats du Monde à Gap en 1972 évoque sa carrière mais il s'attache plus à nous apporter des réflexions sur le cyclisme et son évolution.

Très jeune, il a 28 ans, il devient Directeur Sportif et dès sa nomination il apporte quelques idées qui, avec les années, seront adoptées par beaucoup. « Une équipe forme un tout, indissociable, inaliénable », on parle de la méthode Guimard. Celui-ci développe et explique sa façon de traiter le cyclisme et la vision qu'il a pour que notre sport continue à demeurer celui qu'il a toujours aimé. Le technicien revient aussi sur la fin des managers qui régentaient le cyclisme avant ceux qu'il appelle les « parrains » ne soient relégués au rang des souvenirs.

Des souvenirs, il y en a beaucoup dans ce livre, des bons, des moins agréables. Le "Petit Napoléon des pelotons" raconte enfin ce que furent les "années Guimard" qui, à la charnière de deux cyclismes - l'artisanal et le commercial - apportèrent une bouffée d'oxygène à un milieu arc-bouté sur ses traditions. Sa relation avec Bernard Hinault, ses liens fusionnels avec Laurent Fignon sont revisités et nous apprenons beaucoup sur la vie d'une équipe. De la Régie Renault à Bernard Tapie, des ententes tacites aux relations occultes, c'est tout un monde que nous revivons avec Cyrille Guimard.

Dans les secrets du Tour de France par Cyrille Guimard
aux éditions Grasset 19,00 € ISBN 978 2 246 78822 5


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?