François Parisien : « on va mettre la pression »

Daniel FERTIN

Hier il avait fini 13ème au sommet de Mégantic après avoir travaillé pour protéger efficacement ses leaders de l'équipe SpiderTech propulsée parC10. Ce matin, au départ des 20 kilomètres de contre-la-montre dans les rues, loin d'être toutes plates, de Saint-Georges François Parisien était 14ème du classement général à 1 minute 29 secondes de l'Espagnol Mancebo.

Quand on sait que le Repentignois n'a repris le vélo il n'y a que 8 semaines on mesure la hauteur de cette performance. L'ancien Champion du Canada revient sur cette période. « Il m'a fallu 4 semaines pour revenir à peu près potable, puis 4 semaines pour me structurer ». Pourtant François s'étonne de sa forme tout en s'avouant impressionné par son état actuel. « Mon but en venant ici en Beauce était avant tout de me tester et l'essai est réussi sur une course qui n'accepte aucune journée de repos » analyse-t-il en dégustant une part de tarte au sucre qu'il a bien méritée.

François Parisien a parfaitement répondu aux consignes qu'avaient transmis Steve Bauer à Michaël Carter, « ne pas faire l'étape à bloc pour garder du jus pour les deux dernières étapes de ce Tour de Beauce ». Du coup, il finit l'étape 68ème à juste 5 minutes de son ancien équipier vainqueur et grand favori du jour Svein Tuft. « Je pense que je pouvais faire mieux mais j'ai appliqué les consignes » reconnaît-il en parfait équipier qui considère ainsi, après coup, sa journée, comme une étape de repos !

Maintenant il est clair que la seule équipe canadienne de niveau continental va tout tenter pour déshabiller le leader du maillot jaune qu'il vient de revêtir. Les SpiderTechh ont plusieurs cartes dans leur jeu et « on va mettre la pression sur nos adversaires dès demain » déclare celui qui en est déjà à sa 18ème année de cyclisme.

Avec la condition qui est la sienne actuellement, rappelons qu'il a été 7ème de la première étape des Mardis cyclistes de Lachine et qu'il avait très honorablement bouclé le TD Bank International Championship à Philadelphie, François va être un des éléments costauds des deux derniers jours. Hugo Houle ou Ryan Roth peuvent être assurés d'avoir un coursier prêt à sacrifier ses espoirs individuels pour le bien de l'équipe. « Je suis très confiant, j'ai retrouvé la forme et le moral, je suis conscient d'être capable de revenir et je suis redevenu agressif » conclue-t-il en ne pouvant nous annoncer les prochaines échéances de son calendrier personnel. François est redevenu coureur et c'est bien là une des plus belles des satisfactions québécoises du Tour de Beauce.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?