Martin Gilbert reste confiant au Tour de Beauce

Daniel FERTIN

C'est un Martin Gilbert très souriant et serein que nous avons rejoint quelques temps après la deuxième étape du Tour de Beauce, une étape qu'il finit à la sixième place. « C'est dommage j'ai loupé l'échappée » analyse-t-il tout en relativisant le fait que pour l'équipe SpiderTech propulsée par C10 rien n'a été perdu pour Ryan Roth et Hugo Houle en prévision de l'étape de Mégantic et du contre-le-montre de vendredi à Saint-Georges. Francisco Mancebo, l'Espagnol qui fait peur, conserve son maillot jaune mais rien n'est peut-être joué d'ici dimanche.

Après Mégantic, et en fonction de la position de Mancebo, l'Olympien de Châteaugay et toute l'équipe réorienteront leurs objectifs en sachant toutefois que les deux derniers jours seront plus favorables aux coursiers moins grimpeurs. « Malgré tout, du fait que le circuit dans Québec sera raccourci, il faudra prendre en considération que le dénivelé sera bien plus important que les fois précédentes » souligne-t-il en sprinter. En effet, le KOM de la rue du Fort sera à grimper 13 fois, même si il sera pas comptabilisé à chaque fois pour le classement du maillot à pois.

Martin s'est montré très rassurant vis à vis de son ami Keven Lacombe qui fera sa rentrée à l'occasion des Championnats canadiens. « Il va de mieux en mieux, je ne l'ai pas trop vu depuis la Turquie mais on se parle souvent au téléphone, il récupère progressivement ». Une année après sa terrible chute sur des Canadiens, Keven va donc faire une nouvelle rentrée. Quel caractère ces sprinters !


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?