2012 une année de redécouverte pour Charly Vivès

Daniel FERTIN

Q : Qu'est-ce qui t'a incité à choisir Garneau comme nouvelle destination ?
CV : Après une saison 2010 intéressante, j’ai eu une saison 2011 très compliquée suite à une intervention chirurgicale. Louis Garneau et Christian Leduc m’ont proposé de rejoindre l’équipe au mois de septembre et j’ai été touché et enthousiasmé par leur demande. Je suis très heureux d'être membre de l’équipe Garneau Club Chaussures à partir du 1er janvier 2012. Le calendrier des courses est de qualité et je connais bien les coureurs de l’équipe, avec qui j’ai de bonnes relations.

Q : Où reverra-t-on les maillots Garneau en 2012 ?
CV : Comme en 2011, l’équipe devrait avoir un calendrier équilibré entre les courses au Canada (Tour de Beauce, Mardis cyclistes) et aux États-Unis (Tour of Battenkill, Univest GP). Un voyage outre-mer est également envisageable. L’équipe a eu beaucoup de succès en 2011 et je suis persuadé qu’il est possible de faire encore mieux en 2012.

Q : Tes projets pour la saison 2012 ? Tu vas courir des épreuves auxquelles tu n'avais jamais participées, des défis pour toi ? Plutôt des (re)découvertes ?
CV : Plus des redécouvertes. Cependant, la dernière fois que j’ai fait des courses comme le Tour de Beauce, j’avais 21 ans... J’en ai 25 aujourd’hui, avec un bagage d'expérience plus conséquent. J’ai hâte d’y être !

Q : Tes qualités de sprinter ne sont-elles pas finalement plus adaptées au cyclisme nord-américain qu'à une équipe continentale pro ?
CV : Je me considère davantage comme un coureur avec une bonne pointe de vitesse qu’un sprinter à part entière. J’affectionne les échappées au long cours. De plus, j’ai un intérêt pour les courses contre la montre et les classiques d’une journée.


aux Championnats canadiens sur route le 23 juin 2011
photo : Rob Jones, The Canadian Cyclist Tous droits réservés.

Q : Continueras-tu la piste ? Avec quels objectifs ?
CV : Je vais reprendre la piste cette année. L’objectif est de conquérir un titre individuel de champion national élite.

Q : Tu connais certainement déjà des coureurs dans l'effectif, quelle sera ta place, ton rôle, tes objectifs ?
CV : Je ne connais pas encore l’effectif final de l’équipe pour 2012 mais je compte faire ma place dans l’équipe sur le vélo afin de mériter ma sélection dans les courses de plus grande envergure. Il y a deux périodes importantes dans ma saison 2012 : Tour de Beauce et les Nationaux puis le mois d’août avec la Classique Montréal-Québec, les Nationaux de piste et Univest GP.

Q : Que retiendras-tu de ton passage chez Spidertech ?
CV : Trois belles années. Des moments intenses en émotion : Tour de Missouri 2009, Tro Bro Leon 2011. Beaucoup de rires avec mes co-équipiers. J’ai également pu travailler avec Steve Bauer et profiter de sa vision de course. Steve est toujours un coureur dans l’âme et il nous poussait avant chaque course à réfléchir à la direction du vent, la météo, la course d’équipe et non pas seulement à l'aspect tactique de la course.

Q : Dans ta carrière, cette expérience t-a-elle apporté ce que tu avais espéré ?
CV : Elle m’a permis de voir la différence entre le niveau professionnel en Amérique du Nord et celui de l'Europe. Je me souviens bien de la première étape du Tour de Missouri 2009, la vitesse des lead-outs était impressionnante !!! À un autre niveau, mon expérience avec Spidertech m’a permis de vivre de ma passion pendant quelques temps. J’ai été très choyé durant les trois dernières années.

Q : Sur le plan personnel, où en-tu, études, job ? Le vélo-t-a-il aidé sur ce point
?
CV : Au niveau étude, je suis actuellement en deuxième année d'ostéopathie. J’avais au préalable complété un baccalauréat en kinésiologie à l’Université de Montréal. J’encourage les plus jeunes coureurs et coureuses à poursuivre leurs études. Dire à 17-18 ans que les études sont un frein à l’entraînement est de la mauvaise foi. Les exemples sont multiples : David Veilleux (Polytechnique), Keven Lacombe (Actuariat / Économie), Martin Gilbert ( Pharmacie), Marie Hélène Prémont (Pharmacie), Maxime Vivès (HEC jusqu’à sa retraite du cyclisme professionnel), Bruno Langlois (Kinésiologie), Joëlle Numainville (HEC), Karol-Ann Canuel (Sciences Infirmières). Est-ce que la combinaison des deux est facile ? Non. Est-ce possible de performer dans les deux domaines ? Oui !

Au niveau emploi, je travaille au Midtown, le Sanctuaire à Montréal en tant qu’entraîneur. Cela me permet d'être impliqué de façon concrète dans mon domaine et d’avoir un équilibre de vie : Vie personnelle, Famille, Études, Sport, Travail.

Bon hiver à tous !


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?