James Laberge l´emporte devant Tanawut Sanikawathi (en jaune) et Thibaut Boulanger (à l ´extrême droite)
photo : Daniel Fertin Tous droits réservés.

James Laberge, pour la première fois de la saison

Daniel FERTIN

La deuxième étape est une « randonnée » de 112,8 km qui commence par un parcours de près de 87 km d’ouest en est, de Macamic à Amos. Comme hier la journée se termine par la même boucle de 5,3 km avec 5 fois la bosse d’arrivée qui en avait surpris plus d’un la veille.


Parés pour le départ
photo : Daniel Fertin Tous droits réservés.

A 16 h 45 très précises le départ est donné et le peloton entame l’étape qui se déroulera jusqu’à l’entrée d’Amos avec un vent très favorable. Les tentatives se succèdent mais s’avouent toutes vaines. Travis Samuel (Planet Energy) chute mais revient assez rapidement au peloton alors que Dion Smith (Nouvelle Zélande) remporte le premier sprint. Des travaux sont en cours et le peloton s’engage en plusieurs groupes pendant que les commissaires sécurisent et signalent le danger.

Le Japon, la Thaïlande, les USA attaquent successivement mais ne peuvent provoquer une cassure car la sélection du Québec monte la garde. Juste avant le second sprint, Dion Smith est victime d’une crevaison, dommage pour lui. Charles Matte (Québec) remporte chez lui le second sprint devant Jose Aguire (Mexique) et Marc Everts (Centre National de l’Atlantique) ».


Charles Matte aura animé une bonne partie de l´étape
photo : Daniel Fertin Tous droits réservés.

Une nouvelle zone de gravier permet à un Canadien d’attaquer mais une fois de plus le peloton n’a pas décidé d’abdiquer. La seule échappée du jour prend forme avec le champion du Canada Emile Jean et le Kazake Kiril Prolubniko mais elle ne prendra jamais plus de 19 secondes d’avance. La journée n’était pas à l’autorisation de sortie.


photo : Daniel Fertin Tous droits réservés.

La traversée d’un passage à niveau dangereux est parfaitement et sécuritairement gérée et le peloton passe sans problème juste avant un sprint bonification remportée par Tyler Williams (USA) devant Daniel Eaton (Mid South Regional) et Charles Matte (Québec).

Quelques petites tentatives sont notées mais c’est un peloton groupé et rapide qui entre dans les rue d’Amos puis sur le circuit terminal.

Lors du premier passage on s’aperçoit que les Français ont retenu la leçon de la veille. Ils sont trois dans les cinq premiers lors du premier franchissement de la ligne. Par la suite, ils décident de prendre la course en main. Malheureusement pour eux, et pour les formations nationales, c’est un Américain, James Laberge (Specialized) qui l’emporte de justesse pour sa première victoire de l’année, lui qui a commencé le vélo il y a 6 ans pour faire comme son père, euphorique hier quelques mètres après le fil.


Photo finish de la seconde place, aimablement transmise
par Sylvain Richard, de Richard Sports Services

Le sprint pour la seconde place est très très serré et il faudra tout le matériel et l’analyse de Sylvain Richard pour départager Tanawut Sanikawathi et Thibaut Boulanger dans le même temps jusqu’au 100ème de seconde. Pourtant, à quelques pixels près, le Français devra se contenter de la troisième place.

1 James Laberge (Specialized)
2 Tanawut Sanikawathi (Thaïlande)
3 Thibaut Boulanger (France)


Qui est le plus heureux, le fils ou le papa, heureusement présent pour la première victoire 2011
photo : Daniel Fertin Tous droits réservés.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?