photo : Paul Brindamour
cliquez sur la photo pour voir l´agrandissement

Tour d'Abitibi, une 43e édition disputée attendue

Daniel FERTIN

La 43e édition du Tour de l'Abitibi entre dès mardi prochain dans une nouvelle ère. Avec des bases désormais situées à Amos et Rouyn-Noranda pour les 4 prochaines éditions, la seule épreuve de ce niveau en Amérique du Nord va encore proposer une épreuve de qualité aux meilleures formations de la planète cycliste du mardi 19 au dimanche 24 juillet. Depuis 1969, le palmarès est riche et depuis que l'épreuve est entrée dans le circuit de la Coupe des Nations en 2008 (pour son 40e anniversaire) le plateau des participants s'internationalise.

Malgré la sévère concurrence des Championnats d'Europe qui se déroulent actuellement en Italie, les équipes du vieux continent qui ont fait le déplacement ne viennent pas pour faire du tourisme. Les 6 jours de course, sur des parcours variés, seront, comme pour les 42 premières éditions, très disputés et les nouvelles arrivées éviteront aux directeurs sportifs habitués à l'épreuve de verrouiller le suspens. Place à la course, place au spectacle. La course dans cette catégorie étant souvent plus ouverte, plus vivante, les spectateurs qui auront fait le déplacement en Abitibi ne regretteront rien.

En plus des victoires d'étapes, en plus du classement final, les équipes nationales présentes se disputeront également les points recherchés de la Coupe des Nations. A ce titre, rappelons que le Tour d'Abitibi se situe au même niveau que Paris Roubaix ou la Course de la Paix, deux moments forts dans le petit monde du cyclisme. A ce jour c'est la France qui est en tête de ce classement envié devant le Danemark qui malheureusement vient de se désister. Dans ce contexte, et sachant qu'il restera encore 4 manches à disputer, le combat risque d'être sévère pour les équipes concernées.

Les étapes
1ère étape mardi 19 juillet : Preissac Amos 86,300 km se terminant par 5 boucles de 5,300 km
2ème étape mercredi 20 juillet : Macamic – Amos 18,400 km se terminant par boucles de 5,300 km
3ème étape jeudi 21 juillet : Saint Felix de Dalquier – Amos contre-la-montre de 12,4OO km
4ème étape jeudi 21 juillet : Malartic – Malartic 52,700 km
5ème étape vendredi 22 juillet : Rouyn-Noranda – Amos 98,800 km se terminant par 5 boucles de 5,300 km
6ème étape samedi 23 juillet : circuit à Amos 99 km (9 boucles de 11 km)
7ème étape dimanche 24 juillet : Barraute – Amos 51,400 km se terminant par 8 boucles de 5,300 km

Les forces en présence
Les équipes nationales qui ont répondu à l'invitation des organisateurs sont au nombre de 9. Le Canada, la France, les Etats-Unis, la Nouvelle Zélande, le Japon, la Thaïlande, le Kazakstan, le Guatemala et le Mexique. Ce sont toutes des nations de tradition cycliste, sinon, pour les pays moins connus en cyclisme, un « frémissement » commence à apparaître du fait de la mondialisation du cyclisme. Les petits pays de 2011 seront les grands de demain. Qui connaissait le Kazakstan avant Alexandre Vinokourov ? Depuis, l'équipe Astana fait partie des meilleures mondiales et les coureurs présents à Amos rêvent certainement de l'intégrer.

Aux côtés de ces équipes nationales, nous retrouverons une sélection du Québec, ainsi que des clubs tant canadiens qu'américains (la réserve de Spider Tech sera présente). Pour ces juniors, il s'agira de se montrer et de se faire repérer car ce sont souvent des jeunes qui aimeraient faire carrière à un niveau plus élevé.

Encore plus jeune
Notons enfin que les organisateurs, décidément tournés vers la jeunesse, présenteront pendant 2 jours une épreuve réservée aux coureurs de 6 à 16 ans : Le Tour de la Relève Desjardins, dernière manche cette saison de la Coupe du Québec Argon 18.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?