photo : Guy Maguire, info@veloptimum.net
L´équipe SpiderTech roulera encore en 2010 sur des Argon 18, fabriqués par Gervais Rioux

La gamme Argon 18 en constante évolution grâce aux pros

Daniel FERTIN

A quelques jours de la reprise des compétitions Véloptimum a fait le point avec Argon 18 qui fournit les vélos de l'équipe de Steve Bauer, des vélos québécois pour une équipe canadienne à forte connotation fleur de lys. Retour sur 2009 et projections vers 2010.

Pour Argon 18 la saison 2009 aura été une bonne saison et la marque est très contente des résultats obtenus sur le continent nord-américain. Comme l’équipe a utilisé plusieurs modèles, les résultats obtenus montre la profondeur de la collection Argon 18. Tous les coureurs ont utilisé le Gallium et le Gallium Pro sur la route. Pour le contre-la-montre, ils ont roulé soit sur le E-114, soit sur le E-112. C’est intéressant puisque tous les modèles ont servi en situation de course et la réponse a toujours été très bonne.

Il y a eu la superbe victoire de Martin Gilbert au Tour of Missouri sur le Gallium Pro. Keven Lacombe est devenu champion du Québec sur route avec le Gallium tandis que François Parisien a été champion du Québec au contre-la-montre sur le E-114. Plus tôt dans la saison, quand François a gagné le contre-la-montre de la Vuelta a Cuba, déjà avec le E-114, Ryan Roth a fait deuxième avec le E-112. Donc tous les modèles ont «marché» et, dans leurs comptes-rendus, les coureurs disaient apprécier la maniabilité et la stabilité de leurs vélos.

Martin a aussi dit qu’il avait apprécié la rigidité du Gallium Pro. Donc, avec des bons résultats et de bons commentaires, on peut dire que la saison fut bonne pour Argon 18. Au niveau opérationnel, la marque de Gervais Rioux note qu'elle travaille avec des pros qui se comportent comme tel, donc il n’y a eu aucun problème, même quand le calendrier était très serré.

Les vélos utilisés par les coéquipiers de Martin Gilbert sont complètement identiques à ceux disponibles dans la presque quarantaine de pays où ils sont commercialisés avec la même rigidité, la même légèreté, le même confort et surtout le même « handling » que ceux des coureurs de l'ancien maillot jaune du Tour. Tous les vélos ont à quelques adaptations près la même géométrie, la validation faite par les pros se répercutant ainsi sur toute la gamme.

Comme chaque entreprise, Argon veut évoluer et possède bien sûr des projets de développement qu'il est trop tôt de révéler. « Pour nous 2010 est une année d’évolution plutôt que de révolution. L’équipe de R&D a fait des ajustements mineurs sur la Direction 3D qui équipe les Gallium et Gallium Pro. Le E-114 a aussi été allégé d’un peu plus de 150g… sans toucher au composite carbone dont la formulation nous plaît beaucoup. Pour 2010 nous avons complètement refait nos vélos «d’introduction de gamme», c’est-à-dire le Radon, sur la route, et le E-80, dans le domaine du triathlon. Simplement présenté, le développement fait pour les Gallium Pro et les E-114 a été repris sur le reste de la gamme » nous indique Bruno Paradis, coordonnateur chez Argon 18. Le travail de développement des cycles demeure essentiellement réalisé par l'équipe professionnelle à commencer par la mise à l'épreuve des prototypes et les tests réalisés par les coursiers et par Steve en personne. Une fois validées, les hypothèses de travail des concepteurs permettent aux vélos d'évoluer dans le temps et à ce stade Argon 18 insiste sur le fait que la collaboration ne se fait pas qu'avec les coureurs mais avec l'ensemble de l'équipe, les DS et les mécaniciens étant largement intégrés.

photo : Guy Maguire, info@veloptimum.net
Keven Lacombe, Franois Parisien et Charly Vivès entourant Gervais Rioux

Bien sûr, comme dans chaque équipe professionnelle les coureurs ont des besoins et des attentes bien précises mais cette demande n'implique aucune complication chez Argon 18 bien au contraire car la marque est fière d'anticiper les besoins de ceux qui vont représenter leurs couleurs à travers le monde. Pour appuyer ce constat, Bruno Paradis cite quelques exemples : « L’introduction de la Direction 3D a été appréciée. Sans entrer dans le détail, le 3D permet d’ajuster la hauteur du guidon pour avoir une position plus relevée si l’utilisateur juge que c’est nécessaire tout en maintenant la rigidité de l’avant du vélo. Par exemple, Martin Gilbert –qui est quand même un des bons sprinters en Amérique- a commencé la saison dernière avec un espaceur structurel 3D de 20mm sous sa potence. Vers la mi-saison, au gré de l’entraînement, il a remplacé son espaceur par un autre de 10mm. Au Missouri il n’en avait plus aucun. Donc la polyvalence de son Gallium Pro l’a très bien servi en lui permettant de faire évoluer sa position doucement sans perdre la rigidité du vélo et en gagnant des courses ».

Avec une telle de saison la marque de Gervais Rioux est bien évidemment heureuse des retombées commerciales même si celles ci ne sont jamais directes. Pourtant les dirigeants notent des victoires plus remarquables que d'autres sur le plan commercial. Ainsi ils nous parlent d'Andrew Randell qui gagne dans le centre-ville de Toronto devant une foule énorme en doublant le peloton mais aussi bien sûr l'échappée de François Parisien devant les caméras du monde entier lors du Tour du Missouri. Personne n'oublie, dans le domaine de la visibilité, la superbe victoire de Martin sur la dernière étape du Missouri, une victoire intervenue quelques semaines après la signature du contrat de distribution avec Sinclair aux Etats-Unis. « Compte tenu que nous sommes un fabricant de vélos, les objectifs sportifs vont parfois de pair avec les objectifs de mise en marché. Ce sera encore mieux si en 2010 l’équipe va au Tour of California, si l’équipe fait bien à Philadelphie et si elle participe aux courses Pro Tour au Québec » poursuit-on du côté du fabricant, présent à Interbike depuis 1999, et qui ne verrait pas d'un mauvais œil des vélos montréalais dans une équipe du Pro-Tour. « Nos vélos sont pensés en ce sens, leurs qualités sont reconnues et nous avons déjà été sollicités. Les contacts se font maintenant sur une base régulière » conclue Bruno Paradis en espérant, comme beaucoup, que les deux épreuves du Pro-Tour leur seront ouvertes en septembre prochain. « Pour le moment nous n'avons pas tous les détails mais cette vitrine et sa visibilité nous intéresse ».

photo : Guy Maguire, info@veloptimum.net
Keven Lacombe, Lucas Euser, Gervais Rioux et Martin Gilbert
photos : Guy Maguire


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?